Quand Shabba s'en prend à ceux qui arment les gangs

PUBLIÉ 2021-01-18
À un moment où les gangs armés terrorisent la population un peu partout à travers le pays et que plus d'un réclame le positionnement de nos stars, Hervé Anténor dit Shabba ne reste pas indifférent.


Invité à formuler ses souhaits et parler de ses attentes pour la nouvelle année suite à la prestation de son groupe Ekip à Léogâne le 31 décembre dernier, le musicien a invité "les politiciens et les membres de la bourgeoisie à se montrer moins égoïstes". Pensons un peu au pays et aux jeunes qui doivent assurer son avenir, a exhorté Shabba.

Par cette invitation, l'ancien de Djakout #1 pointe du doigt "ceux-là qui distribuent des armes aux jeunes", car, croit-il, ces derniers n'ont pas les moyens de se les offrir eux-mêmes. Parmi ces jeunes se cachent de grands talents, a avancé Shabba. Au lieu de les armer, pensez plutôt à placer des centres sportifs, des écoles de musique et des studios d'enregistrement dans les quartiers où ils vivent, a-t-il poursuivi.

Quand vous donnez une arme à un jeune, vous le détruisez, vous tuez le rêve de ses parents qui ont investi leurs faibles avoirs en lui, et vous mettez en insécurité toute la communauté avec les cas d'enlèvement et de meurtre qui sont devenus légion aujourd'hui, a fustigé la voix de "Jou a la". Il faut prendre conscience de notre état pour avoir une société différente en 2021, souhaite Hervé Anténor.

Par ailleurs, figure de proue de la formation musicale Ekip, Shabba annonce les couleurs pour cette année. "Nous connaissons le marché. Nos deux chanteurs offrent plusieurs possibilités. L'album qu'on sortira bientôt ne sera pas uniquement du compas, il sera très diversifié. Ça va être du lourd !", promet le tambourineur.



Réagir à cet article