Championnat haïtien de football dit professionnel : Série d'ouverture 2020-2021 - Finale retour

Arcahaie FC – Violette AC, quand la fête tourne au drame

2 morts enregistrés, une voiture incendiée, route bloquée, tirs nourris, gaz lacrymogène, jets de pierres et d’objets de toutes sortes sur la pelouse, la finale retour mettant aux prises l’Arcahaie FC au Violette Athlétic Club au parc Saint-Yves dimanche a tourné au cauchemar après une demi-heure de jeu. Des chiffres temporaires, si l’on tient compte du fait que des Archelois armés de machettes menaçaient de faire la fête à tout fan du Violette AC fuyant le lieu du drame en évitant la route barrée.

Publié le 2021-01-11 | Le Nouvelliste

La finale retour de la série d’ouverture du championnat haïtien de football dit professionnel comptant pour la saison 2020-2021 s’est muée en drame dimanche au parc Saint-Yves de l’Arcahaie. Un jeune fan qui venait d’acheter son billet pour venir assister à la rencontre alors qu’on jouait la 32e minute de la partie a été tué d’une balle à la tête à l’entrée du parc

Tout le monde savait que cette rencontre ne serait pas une partie de plaisir. « Arcahaie FC ne perd jamais à domicile », avait promis Guery Romondt à l’issue du match aller comme pour indiquer que quoi qu’on fasse, sa formation sortirait vainqueur de la compétition. Mieux, le traitement promis au défenseur du Violette AC, Javier Bolivar, a poussé les dirigeants du Violette AC à une prudence telle qu’ils ont dû se déplacer avec un contingent de policiers pour assurer leur sécurité. Si le public archelois arguait qu’il a l’habitude de défier mieux que les composants de ce contingent des agents des forces de l'ordre, le match paraissait jouable.

Le match

Le Violette Athlétic Club ayant démarré la rencontre pied au plancher ouvre le score dès la première minute par l’entremise de Roberto Badio Luima. Seulement le déploiement de la force sécuritaire des visiteurs semble mettre les fans belliqueux de la formation archeloise à cran. Sans tenir compte de sa présence, des fans menacent toujours le défenseur du Violette AC Javier Bolivar et ne semble pas tenir compte du fait que leur formation est menée.  Sur le terrain, les Archelois retrouvent progressivement leur jeu. Dès la 25e minute sur un centre venu de la gauche de la défense du Violette AC, l’avant centre de la formation archeloise, Kervens Jolicoeur, égalise en faveur de l’Arcahaie FC.

Et tout bascule

À partir de cette égalisation, l’Arcahaie durcit un peu son jeu. Roberto Badio Luima est blessé et contraint de quitter la partie. Roberto Badio Luima blessé, l’ambiance du moment, les menaces de Guery Romondt à l’issue du match aller semble porter les joueurs du Violette AC à vouloir se protéger un peu plus. Les nerfs sont à fleur de peau. Sur une déboulée de Mardochée, Samuel Pompée, Olnick Alezy intervient fautivement et Samuel Mardochée ne voyant pas l’enjeu qui puisse motiver la mise en danger de son intégrité physique réagit violemment. Olnick riposte et l’arbitre Wilson Tilus expulse les deux joueurs. Mécontent, on entend un coup de feu comme un signalement et le public se mêle de la partie. Pierres, bouteilles et objets de toutes sortes pleuvent sur la pelouse en signe d’expression de mécontentement du public. De leur côté, des policiers tentent de disperser la foule qui occupe graduellement la pelouse.

Des tirs s’ensuivent et tout le monde cherche à se mettre à l’abri et à s'échapper du gaz lacrymogène et aux tirs. Le photographe du Nouvelliste et de Ticket, Yonel Louis, est obligé de se coucher sous un stand de peur d'être atteint d’un éventuel tir. Un jeune, billet en main, qui allait entrer dans l’enceinte où se déroule la rencontre, alors qu’on jouait la 32e minute, est tué d’une balle à la tête. Dans le sauve-qui-peut, un camion heurte une moto qui sortait de l’enceinte et le passager meurt à l’hopital. Les vitres du véhicule de radio Télé Ginen sont brisées alors que des fans avancent qu’ils auraient tué Ginadel Augustin s’ils l’ont rencontrée. L’un des responsables d’un média en ligne, League Sports Plus, Manoel Nelson sommé de cesser de filmer, s’est retrouvé à l’hôpital. Il a fallu l’intervention des joueurs de l’Arcahaie FC pour favoriser la sortie du Violette AC de la ville puisque la population a eu le temps de bloquer la route tout en annonçant au président de la République ce qui attend le pays s’il reste encore après le 7 février.

Il ne fallait pas être violettiste

Si l'on dénombre 2 morts, on ne sait pas s’il n’y en a point d’autres. Dans la course folle qui s’en est suivie après les tirs au parc, les gens couraient dans toutes les directions, il devenait dangereux pour un fan du Violette AC de rencontrer un Archelois sur son chemin. Délaissant les couleurs de leur équipe, certains ont même dû renoncer à dire qu’ils venaient de Port-au-Prince pour éviter de s’attirer une menace. « Le public archelois ne s’est pas montré à la hauteur de l’évènement », raconte notre confrère de la Radio nationale d’Haïti, Gracien  Antoine, joint par téléphone sur Magik 9 ce lundi. « Il faudrait arrêter le football dans le pays, le temps de réorganiser les compétitions. …Il faudrait prendre des décisions drastiques contre tout club qui serait à l’origine de telles situations, Pour cela il faut que la commission d’organisation soit composée de personnes indépendantes et non de gens appartenant à l’un où l’autre des clubs qui disputent la compétition », a-t-il proposé après avoir remercié Dieu d’en être sorti vivant.

« Le journalisme est mon métier et je vais devoir continuer à l’exercer. Cependant, je ne crois pas que je prendrai le risque de me déplacer pour aller assister un match en dehors de Port-au-Prince comme ce fut le cas hier », déclare pour sa part, Manoel Nelson qui s’estime heureux d’en être sorti seulement blessé.

Quant à la finale, on ne s’est pas ce qu’on va décider. Au moment des faits, le secrétaire général de la Fédération, Carlo Marcelin était là. Des responsables de la Commission d’organisation du championnat y étaient aussi. À noter que le match s’est arrêté sur un score de parité 1-1 après 29 minutes alors que le Violette AC avait remporté le match aller 2-1 au Centre Fifa Goal.

Enock Néré

Enock Néré
Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article