Championnat Haitien de Football dit Professionnel : Serie Ouverture 2020-2021 - Finale

Le Violette AC à 90 minutes du bonheur

Un doublé de Roberto Badio Luima a permis au Violette AC de s’imposer 2-1 à domicile en finale aller de la série d’ouverture du championnat haïtien de football dit professionnel, saison 2020-2021. Une courte et précieuse victoire qui permet au milieu de terrain du Violette, Georges Kerlins, de voir le titre entre les mains du Vieux Tigre à 75 pour 100 mais qui permet aux Archelois de garder l’espoir pour dimanche.

Publié le 2021-01-08 | Le Nouvelliste

Un match haché, marqué par des échauffourées qui aurraient pu se transformer en bagarre générale sans le comportement correct de certains dirigeants de part et d’autre. Un match au début pourtant intéressant où le football était au rendez-vous.

Soucieux d’imposer son jeu, le Violette Athlétic Club a cherché à prendre le contrôle dès l’entame de la partie. La défense des visiteurs s’appuyant sur son « Limenna », Guery Romondt, a limité la casse jusqu’à la 20e minute et l’ouverture du score par l’enfant chéri du Violette AC, Roberto Badio Luima, revenu de sanctions. Le Violette aurait pu faire le break rapidement mais a vendangé quelques occasions avant de rentrer aux vestiaires avec un maigre avantage d’un but d’avance.

Seulement, croyant avoir fait le plus dur, les joueurs du  Violette retournent des vestiaires avec la tête dans les étoiles, offrant aux Archelois, plus habitués à cette fête, de refaire leur retard. Ils ne le loupent pas car à l’heure de jeu, les Archelois, qui montent de plus en plus en puissance dans la partie, parviennent à remettre les pendules à l’heure par l’entremise de Ciméus  Euguenor. A 1-1 tout est à refaire pour le « Vieux Tigre », d’autant plus que plus roublards, les Archelois se la jouent sur les nerfs. Histoire de faire perdre au Violette AC quelques-uns de ses meilleurs éléments.

Et les échauffourées

Et soudain le public a surtout vu le défenseur colombien vouloir réagir, Parima agresse le latéral archelois Richecarde Calixte et plusieurs ont cherché à protéger les leurs dans des échauffourées qui pourrait se transformer en bagarre générale. À l’origine de ces échauffourées, Richecarde Calixte, latéral mais aussi ailier à ses heures, de la formation archeloise selon certains photographes qui l’avaient dans leur ligne de mire au départ. Selon ces derniers, voulant peut-être se venger du comportement arrogant du défenseur colombien du Violette, Javier Bolivar, lors du 0-0 obtenu par le doyen des clubs pendant la première phase, Richecarde Calixte aurait giflé le défenseur colombien. Une gifle qui a fait bouillir le sang chaud du Colombien mais aussi celui de Parima. Le public n’ayant pas vu l’agression du joueur archelois, a surtout été outrée de voir Bolivar tenter d’agresser et surtout de voir le milieu de terrain venezuelo-haïtien du Violette, Parima, venir à la rescousse du Colombien.

Les conséquences ne se sont pas fait attendre, puisqu' en répondant à l’agression pour porter secours à son coéquipier, Parima s’est fait expulser après un moment de vives tensions au Centre Fifa Goal et le Violette AC a été contraint non seulement de finir la partie à 10 contre 11 mais encore devra se passer de l’un de ses meilleurs éléments lors de la rencontre retour.

Toutefois un 2e but de Roberto Badio Luima a quand-même permis au Violette AC de finir la partie avec un léger avantage 2-1. Un maigre avantage qui permet à Kerlins Georges de croire que son équipe est 75/100 championne, mais un avantage que l’entraîneur Webbens Princimé, dit Itala, aura du mal à conserver, vu qu’il devra se passer de l’un de ses meilleurs éléments lors de son déplacement au parc Saint-Yves de l’Arcahaie FC. Surtout que les Archelois se préparent à conspuer le défenseur Colombien du Violette AC, Bolivar, sans tenir compte du fait que l’ailier de la formation archeloise, avait été le premier à agresser le défenseur.

Enock Néré
Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article