INSERTION DEMANDEE

N ap mache pou lavi

Publié le 2020-12-14 | lenouvelliste.com

Journée internationale des droits humains : marche du 10 décembre 2020

Déclaration

Aujourd’hui, 10 décembre 2020, ramène le 72e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme (DUDH), texte de référence dans le cadre de l’élaboration des instruments juridiques internationaux, régionaux et nationaux de protection des droits humains. À cette occasion, des organisations haïtiennes de droits humains et des personnalités de divers secteurs, conscientes du danger commun qui nous guette, se mettent ensemble et marchent pour la vie.

Nap #MachePouLavi pour dénoncer la situation inacceptable dans laquelle patauge notre pays interpellant la conscience de chaque citoyen/ne et l’invitant à l’action concertée, au-delà de toute considération de catégorie sociale, de sexe, de religion…

Nap #MachePouLavi pour dénoncer les violations systématiques de droits humains. les massacres perpétrés dans les quartiers populaires (La Saline, par exemple) ont fait des centaines de morts, des femmes et des filles violées…Disons toutes et tous : non aux massacres et réclamons justice pour les victimes !

Nap #MachePouLavi pour dénoncer l’insécurité, notamment les actes de kidnapping dont sont l’objet toutes les couches sociales : habitants des quartiers pauvres, commerçants/tes, paysans/nes, pasteurs, prêtres, vodouisants/tes, enseignants/tes, artistes, avocats/tes, médecins, ingénieurs, chauffeurs des transports en commun, hommes et femmes d’affaires, étudiants/tes, chômeurs, mères et pères de famille… sont quotidiennement kidnappés/es, torturés/es, déshumanisés/es. Des filles sont violées puis jetées sur des tas d’immondices, d’autres torturées : nous pensons à Evelyne Sincère et à Magdala Louis. Nous pensons au feu bâtonnier de l’ordre des avocats de Port-au-Prince, Me Monferrier Dorval, assassiné chez lui à Pèlerin 5, et à l’étudiant Grégory Saint-Hilaire, assassiné au sein de l’École normale supérieure. Disons toutes et tous : non à l’insécurité, non au kidnapping !

Nap #MachePouLavi pour dénoncer la passivité de l’administration Jovenel Moïse et sa complicité avec les criminels opérant en toute impunité. Aujourd’hui, le pays est gangstérisé.  On compte plus de 100 groupes armés. Certains sont alimentés en armes et en argent par des hauts responsables de ce gouvernement. D’autres, par certains politiques et des gens d’une frange du secteur privé. Disons toutes et tous : non à cette criminalité gouvernementale de connivence avec d’autres secteurs !

Nap #MachePouLavi pour demander à toute la société de se réveiller et de se mobiliser à travers tout le pays pour parvenir à restaurer la moralité publique. Nous sommes tous/tes menacés/es. Il est impératif de nous unir pour conjurer le danger commun. Aujourd’hui, c’est le tour du voisin ou de la voisine. Demain ce sera peut-être le vôtre, le nôtre. Si maintenant nous gardons le silence, il n’y aura personne plus tard pour nous défendre. Disons toutes et tous : citoyens et citoyennes haïtiens/nes, réveillez-vous, réveillez-vous, réveillez-vous maintenant.

Mobilisons-nous toutes et tous en vue de fermer rapidement ce robinet de sang, comme Maître Gérard Gourgue l’avait dit. Exigeons à l’administration Jovenel/Jouthe de mettre immédiatement un terme à l’insécurité et aux actes de kidnapping. Crions d’une seule voix : non aux violations des droits humains ! Non au kidnapping ! Non à la criminalité d’État. 

 N ap mache pou lavi !  Nap #MachePouLavi ! Nap #MachePouLavi !

Auteur


Réagir à cet article