Emilien Blaise, maître du papier mâché et artisan des artisans

PUBLIÉ 2020-12-01


Les 5 et 6 décembre, à Tara's, Emilien, le grand maître du papier mâché endémique à Jacmel, nous réserve bien des surprises dans le cadre de l'édition 2020 d'Artisanat en fête. Au nom de tous les artisans de sa ville, le Jacmélien, qui se retrouve parmi les 6 artisans des artisans de l'année, nous invite à venir faire le plein des articles de sa filière très dynamique.

Emilien Blaise. Un nom qui sonne fort dans le monde de l'artisanat. En effet, c’est le nom qui revient à  chaque fois que nous autres de Ticket demandons aux responsables de magasin d’artisanat qui est le nec plus ultra en matière de papier mâché. 
Il est peut-être conscient de son haut niveau mais se garde de s’en vanter le plus possible. L’explication de son excellence réside probablement dans le fait qu à 8 ans il bossait déjà pour un atelier tandis que les autres garçons ne se contentaient que de jouer aux balles ou aux billes. « J'ai grandi littéralement dans un atelier, par conséquent, je ne peux savoir exactement quand j'ai découvert l'artisanat », dit-il. 
Toujours à 8 ans, les parents ont fini par céder devant sa dévotion pour le papier mâché qui est propre au Sud-Est. On lui exige seulement de finir d'étudier à la sortie des cours avant d’aller dans le voisinage travailler avec des artisans plus âgés. A cet âge-là, on confie son salaire à sa grand-mère. «  J'ignorais le montant mais j'exigeais à cette dernière à m'acheter une bicyclette avec la somme (rire) », confie-t-il.

"Le succès ne se fait pas attendre par les archétypes." Cet adage se vérifie dans le cas d'Emilien. Bien avant l'an 1995, il entre dans l'univers des bandes masquées. Il est justement de ceux qui ont contribué à  la prédominance pendant de longues années du groupe Flanbo au classement des meilleurs groupes. 
L’art de  Emilien ne s'arrête pas à Jacmel. Même le Cap qui se trouve de l’autre côté du pays ne résiste pas. La chic cité balnéaire Labadee expose ses œuvres également. Sa réputation parvient au-delà des mers  aussi. Et pour cause, il particepara à une édition du Carnaval de Guadeloupe.

Emilien entretient de très bons rapports avec Artisanat en fête. « Je me rappelle la toute première fois. A cause d'un cyclone qui a saccagé le pays à cette époque on a dû reporter cette édition-là en décembre, comme c'est le cas cette année », raconte-t-il. 

En matière d'artisanat, l'homme confie être un « plon gaye ». Entendez "polyvalent". Mais, à Jacmel, mieux vaut  ne pas l'être. Car, selon lui, il faut se concentrer sur une seule forme d'artisanat. Étant le nec plus ultra  du papier mâché, Emilien a tout essayé en matière de formes. Au dernier carnaval de sa ville, il a initié Anaconda qui a été bien reçu. « A Jacmel, ajoute-t-il, il faut tout le temps innover, car la compétition est omniprésente 
D'apprendre qu’il est parmi les artisans des artisans, il s’en réjouit. Emilien raconte n’avoir pas trouvé mots quand on lui a informé que la foire se tient cette année. « Après un 2019 et son lot de tracas et 2020 avec les siens, pour nous autres artisans, cette édition est un moment fort », s'exclame-t-il. 
Emilien se garde d’indiquer exactement ce qu'il va présenter. Il veut entretenir la surprise jusqu’au jour J. Toutefois, le maître prévient qu'il ramène, outre les nouveautés, tout ce qu'on sait qu'il sait faire. Au nom de tous les artisans de Jacmel, il nous invite donc à  venir faire le plein de tant d'articles en papier mâché. 



Réagir à cet article