Valéry Daudier , Jean Daniel Sénat et Aljany Narcius lauréats du concours UrbAyiti

« La ville face aux défis d’aujourd’hui et de demain » est le thème autour duquel les réalisateurs du programme UrbAyiti ont organisé, à l’issue d’un webinaire, un concours de reportages avec des journalistes de différents médias qui évoluent tant à Port-au-Prince que dans les villes de province. Nos collaborateurs au quotidien Le Nouvelliste et à Magik9, Valéry Daudier, pour la catégorie presse écrite, et Jean Daniel Sénat, pour la catégorie presse parlée, et la journaliste de Douvan Web Médias, Aljany Narcius, pour la catégorie presse télévisée, ont remporté ce concours portant sur les différentes thématiques liées à la problématique de l’urbanisme en Haïti.

Publié le 2020-11-24 | Le Nouvelliste

UrbAyiti est un programme lancé par l’État haïtien depuis le 14 décembre 2018. Il est soutenu par l’Union européenne (UE) et vise le développement économique et social d’Haïti et la résilience des populations urbaines à travers l’amélioration de la gestion et de la qualité de vie des villes. Le webinaire-concours organisé pour les journalistes devait leur permettre de soulever les grands enjeux de l’urbanisme dans le pays.

Valéry Daudier a remporté le concours pour son reportage écrit intitulé : « 10 ans après le séisme, Port-au-Prince s’étend… sans politique urbaine ». Dans son reportage, le journaliste dépeint la triste réalité de la croissance urbaine vertigineuse de la « population » de la région métropolitaine, dix ans après le passage dévastateur du 12 janvier 2010. Il met en évidence les inquiétudes que cette situation, qui échappe pourtant au contrôle des gouvernants, provoque particulièrement chez des urbanistes ainsi que d’autres acteurs travaillant dans l’aménagement du territoire.

Pour sa part, le journaliste et présentateur de l’émission « Panel Magik » diffusée en week-end sur  Magik9, Jean Daniel Sénat, a exposé les précaires conditions de fonctionnement des vidangeurs, « les bayakou », qui déversent, le soir en toute clandestinité, les matières fécales dans des endroits précis de la capitale, dont des égouts. Le journaliste dit s’être intéressé aux vidangeurs parce qu’il voulait sortir de l’ordinaire, tout en portant une meilleure attention sur le rôle de « ces travailleurs » dans l’organisation de la ville. « Beaucoup de gens ignorent l’importance des vidangeurs dans la chaîne de l’urbanisation. Au départ, dans ma tête, un reportage sur les vidangeurs était une restitution, une tentative de les mettre sous le feu des projecteurs afin que leur importance soit reconnue à juste valeur », soutient-il.

Également lauréate du concours pour son reportage vidéo, Aljany Narcius, membre de l’équipe de Douvanjou Web Média, avait réalisé son travail sur les « constructions incontrôlées sur des terres cultivables du Sud de Port-au-Prince, précisément à Gressier. Dans le cadre de ce travail, l’ex-rédactrice du Nouvelliste a interrogé les habitants sur le sujet, en cherchant à comprendre les causes, les risques et conséquences de cette malheureuse situation. « Gagner ce concours nous a montrée le manque de travail du côté des médias dans ce domaine. Gagner ce concours nous stimule, nous motive à produire sur la question de l’urbanisation en Haïti, afin de sensibiliser les autorités et la population », avance celle qui invite les autorités et les citoyens de ce pays à mesurer les conséquences de leur choix en matière d’urbanisation.

Ses derniers articles

Réagir à cet article