Les remous de l’actualité

Publié le 2020-11-03 | lenouvelliste.com

Enlèvement suivi de l’assassinat d'Evelyne Sincère: Jovenel Moïse « profondément choqué »

« En tant que père de famille, je suis profondément choqué par l’enlèvement suivi de l’assassinat de la jeune écolière Evelyne Sincère. De telles atrocités sont inacceptables. Les autorités policières et judiciaires n’ont qu’un seul choix: mettre les bandits hors d’état de nuire », a écrit le président de la République sur son compte Twitter.

Enlevée le jeudi 29 octobre, au dernier jour des examens officielles de Terminale, Evelyne Sincère, 22 ans, a été tuée par ses ravisseurs qui ont balancé le cadavre dans une décharge à Delmas 24, le dimanche 1 er novembre.

Le Premier ministre réagit à l’assassinat d'Évelyne Sincère

Le Premier ministre Joseph Jouthe, qui se présente comme un père, a dit se sentir "ravagé par cet acte odieux qu'est l’assassinat lâche d'Évelyne Sincère qui n’était pas malade, ni accidentée". Il a ainsi "demandé aux forces de l'ordre de tout mettre en œuvre pour que la mort de cette jeune élève ne reste pas impunie, et que chaque autorité concernée prenne conscience de la gravité de la situation et agisse en conséquence". Le chef du gouvernement a par ailleurs demandé "aux pères et mères de familles d'avoir à l'œil leurs enfants en ce qui concerne leurs déplacements, surtout leurs fréquentations".

Le MJSP promet de pourchasser les assassins d'Évelyne Sincère

Le ministère de la Justice et de la Sécurité publique (MJSP), dans une note, dit condamner énergiquement l'assassinat odieux et lâche de la jeune élève Évelyne Sincère. Le MJSP tout en exigeant des autorités judiciaires et policières "des résultats concrets et célères sur ce cas", a donné la garantie que ce crime commis contre la jeunesse qui représente l'avenir du pays ne restera pas impuni. "Toutes les instances répressives sont mobilisées afin de pourchasser sans répit et de châtier ces criminels sans foi ni loi qui mettent à profit ces actes qui révoltent la conscience humaine", a ajouté le ministre Rockefeller Vincent.

La ministre à la Condition féminine réagit à l’assassinat d'Évelyne Sincère

La ministre à la Condition féminine, Ghiselaine Monpremier,  condamne le crime odieux commis sur Évelyne Sincère. « Je suis consternée par l’enlèvement, suivi de l’assassinat de l’élève Evelyne Sincère. Je condamne ce crime odieux. L’action publique doit être mise en mouvement contre les malfrats afin que justice soit faite», a-t-elle écrit sur Twitter.

La DCPJ a auditionné deux individus sur l’assassinat d'Évelyne Sincère

Le porte-parole adjoint de la Police nationale d’Haïti, Garry Desrosiers, a informé que la Direction centrale de la police judiciaire a auditionné deux individus dans le cadre du dossier de l’assassinat d'Évelyne Sincère. La police nationale a, par ailleurs, émis un avis de recherche contre le nommé Obed Joseph,alias Kiki, pour son implication présumée dans l’enlèvement,suivi de séquestration, viol et assassinat de cette victime, qui révolte encore une fois la société.

Le Premier ministre visitera des chantiers de la DINEPA à Tabarre 68 et Vivy-Mitchell

La Direction nationale de l’eau potable et de l’assainissement (DINEPA) annonce à travers une note de presse la visite du Premier ministre Joseph Jouthe sur des chantiers de la DINEPA à Tabarre 68 et Vivy-Mitchell le mercredi 4 novembre. Ces travaux ont été effectués sous l’administration Moïse-Jouthe et sont financés par la BID dans le cadre du programme appelé Port-au-Prince 3.

Les Fantôme 509 dans les rues le 2 novembre

Les membres du groupe Fantôme 509 ont occupé les rues le lundi 2 novembre 2020. Dans la commune de Delmas, ils ont laissé entendre qu’ils voulaient que justice soit faite pour l'écolière Évelyne Sincère dont le cadavre a été découvert, le dimanche 1er novembre 2020, dans une décharge à Delmas 24. En uniforme de police, encagoulés, arme en main, ils ont exigé la démission de Rameau Normil qui, disent-ils, est incompétent pour mettre fin au climat d'insécurité qui règne actuellement.

Radio Caraïbes suspend ses éditions de nouvelles en protestation contre l’insécurité

Après la séquestration, suivie de l’assassinat de Évelyne Sincère et pour protester contre le climat d’insécurité qui sévit dans le pays, Radio Caraïbes a annoncé ce mardi 3 novembre la suspension de ses éditions de nouvelles. Il s’agit d’une suspension temporaire des éditions de nouvelles pour interpeller les autorités gouvernementales.

Assassinat de Evelyne Sincère : la FJKL attend les autorités au tournant

La Fondasyon Je Klere (FJKL), dans un communiqué, s’est dit choquée par l’image terrifiante circulant sur les réseaux sociaux de l’élève Evelyne Sincere qui, après ses examens de fin d’études secondaires, a été enlevée le 29 octobre 2020, séquestrée, torturée et assassinée par ses ravisseurs qui ont ensuite jeté son cadavre sur une pile d’immondices à Delmas 24, zone contrôlée par des gangs proches du pouvoir. La FJKL, qui demande aux autorités étatiques d’assumer leurs responsabilités, rappelle que l’État a l’obligation de protéger le droit à la vie, le droit à la dignité et à l’intégrité des personnes se trouvant sur son territoire. Tout pouvoir politique qui se montre incapable de garantir ces droits n’a plus sa raison d’être.

Le ministre Nader Joiséus a visité la centrale Péligre

Le ministre des Travaux publics, Nader Joiséus, à la tête d’une délégation, a visité, le vendredi 30 octobre, les travaux de réparation de la centrale hydro-électrique de Péligre. Les travaux de réparation de la centrale de Péligre, qui sont exécutés par la firme General Electric, permettront de mieux alimenter la clientèle du département du Centre et de la zone métropolitaine. Mise en service en 1971, cette centrale n’a jamais été réhabilitée à nos jours.

Auteur


Réagir à cet article