La stratégie de l’ANARSE pour transformer l’ED’H en une entreprise rentable

La situation commerciale catastrophique de l’Électricité d’Haïti (ED’H) a figuré parmi les nombreux points abordés à l’émission « Haïti Sa k ap kwit » de Télé 20 du 14 octobre 2020 à laquelle était invité le directeur général de l’Autorité nationale de régulation du secteur de l’énergie (ANARSE), le Dr Evenson Calixte. Ce dernier se dit détenteur d’un plan visant à « équilibrer » l’ED’H, entreprise publique en faillite accumulant année après année un lourd déficit faisant exploser la ligne subvention des derniers budgets de l’Etat.

Publié le 2020-10-16 | Le Nouvelliste

En tant que régulateur, a indiqué le DG de l’ANARSE,  l’aspect commercial – en sus de la production et du transport – revêt une grande importance pour moi. Évoquant un plan de redressement progressif de l’ED’H, le Dr Calixte a insisté sur la volonté de l’équipe actuelle au pouvoir de mettre l’ED’H sur une trajectoire devant lui permettre d’atteindre l’équilibre recettes-dépenses dans un premier temps.

Pour y parvenir, d’après les directives de ce plan, l’ED’H doit être en mesure de fournir le service, de rendre l’énergie électrique disponible pour les clients branchés sur le réseau. « Avant d’être agressif dans la collecte, il faut s’assurer d’abord de la disponibilité du courant pour les clients », a clarifié le DG de l’ANARSE.

Il s’agira alors pour l’ANARSE d’aider l’ED’H dans ses réformes en augmentant sa capacité de production puisqu’avant, a souligné Evenson Calixte, la production, quoique disponible, ne pouvait arriver chez les clients. D’où l’importance du projet de renforcement du réseau métropolitain financé par le prêt de Taïwan qui va permettre de jeter un pont entre la production et le client.

« Une fois l’ED’H est en capacité d’alimenter les gens en courant électrique, le recouvrement ne sera pas un problème […] Je n’ai aucun doute là-dessus », a déclaré péremptoirement le DG de l’ANARSE, précisant que l’ED’H, contrairement à la croyance populaire, ne dépend pas autant du courant résidentiel que du courant commercial et industriel comptant pour 45% de ses recettes.

Selon des statistiques communiquées en octobre 2018 par l’EDH, la dette globale des différents secteurs envers la compagnie d’État s’élevait pour le seul mois d’août 2018 à 17,2 milliards de gourdes ainsi répartie : celle des résidences à Port-au-Prince et dans les villes de province dépassait 9 milliards de gourdes; celle des commerces établis à Port-au-Prince et dans les provinces dépassait 1.2 milliard de gourdes; celle des industries dépasse 1 milliard de gourdes; celle de l’éclairage de rue (lampes) avait atteint 3,7 milliards de gourdes; celle des organismes autonomes à Port-au-Prince et dans les provinces se chiffrait à 697 millions de gourdes. Enfin, les organismes publics devaient à l’ED’H une valeur de 1,3 milliard de gourdes.

Si au cours de cette interview le Dr Calixte a annoncé un changement de stratégie dans la politique commerciale de l’entreprise d’État avec l’arrivée de compteurs prépayés, il dit aussi miser sur les milliards de gourdes de dettes des institutions publiques accumulées durant des années envers l’ED’H. Il dit avoir eu une discussion en ce sens avec le DG de l’ED’H, Michel Présumé, qui a reçu des instructions claires du régulateur pour débrancher les plus endettés. « D’ailleurs pas plus tard que la semaine précédente, l’ED’H a procédé au débranchement du MTPTC, le ministère de tutelle du secteur de l’énergie. À la suite de pourparlers sur comment amortir la dette, le ministère a été branché à nouveau », a fait savoir le Dr Evenson Calixte, estimant que le secteur public doit envoyer un signal clair.  

Le DG de l’ANARSE considère que le financement des projets peut provenir du paiement des dettes astronomiques envers l’ED’H. Pour ce faire, selon le Dr Calixte, il faudra d’abord rationnaliser les dépenses de l’ED’H en résolvant notamment le problème du personnel pléthorique de l’institution de service public. « D’après mes calculs, la quantité de personnes travaillant à l’ED’H par rapport aux kilowatt-heure produits montre la nécessité d’une réforme sérieuse », note le conseiller en énergie du président de la République confiant qu’au cours d’une enquête passée avoir relevé plus d’agents de sécurité que d’ingénieurs, plus de secrétaires que d’ingénieurs faisant partie du personnel de l’ED’H.

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".