Le Regroupement des médecins haïtiens se prononce pour la redéfinition de la résidence hospitalière

Le Regroupement des médecins haïtiens demande aux autorités sanitaires de redéfinir la résidence hospitalière en jouant leur rôle de régulateur dans la qualité de la formation médicale en Haïti. Les médecins diplômés des universités privées et étrangères dénoncent le favoritisme du concours d’admission à la résidence en lieu et place de l’excellence. Ils montrent l’illégalité de cette pratique en se référant au décret de 7 mai 1981 relative à la résidence.

Publié le 2020-10-16 | Le Nouvelliste

Les médecins licenciés issus de la Faculté de médecine et de la pharmacie de l’Université d’État d’Haïti ont toujours joui du caractère favoritiste du concours d’admission à la résidence hospitalière, a en croire le Dr Hérode Varin, ancien étudiant de la Faculté de médecine de l’Université de la fondation Aristide. « Depuis toujours, confie-t-il, les médecins issus des universités privées et étrangères sont relégués au second plan en ce qui a trait à la résidence ». S’il est vrai qu’il faut passer par un concours d’admission pour accéder à la résidence, les étudiants de la FMP et ceux des autres universités ne subissent pas le même examen et n’ont pas la voix au chapitre.

« Cette année, nous sommes incapables de réagir. Outre les 100% des postes de l’Hôpital de l’Université d’État d’Haïti (HUEH) qu’ils ont, les médecins de la FMP réclament 50% des postes disponibles dans les autres hôpitaux publics. Ils ont 1/3 des postes.  C’est illégal, ce qu’ils font », a déploré le Dr Varin, dans une interview accordée au journal le lundi 12 octobre.

Reprenant le décret du 7 mai 1981 relatif à la résidence hospitalière, il démontre en citant les articles 11, 14 et 15 le côté illégal de la pratique qui se fait. Il n’a jamais fait référence au quota. L’article 11 stipule que la résidence est un stage facultatif ouvert aux médecins licenciés qui auraient par lettre adressée au directeur général du ministère de la Santé publique  exprimé leur intention  de se spécialiser dans une branche de la médecine. Pour être admis à prendre part au concours prévu à l’article 11, 2e alinéa du décret, l’article 12 prévoit qu’il faut être détenteur de son diplôme de docteur en médecine délivré par la Faculté de médecine et de la pharmacie de l’Université d’État d’Haïti et de la licence professionnelle délivrée prévue à l’article 7 du présent décret. Selon l’article 15, «les médecins diplômés d’une faculté étrangère de médecine reconnue pourront participer eux aussi au concours d’admission  pourvu que leur diplômes aient été homologués par la Faculté de médecine et de pharmacie de l’UEH et qu’ils aient fourni le service social requis ».

Au moment de la publication de ce décret, il n’y avait que la Faculté de médecine et de pharmacie qui formait nos médecins. Aujourd’hui, il y a six facultés de médecine qui sont reconnues en Haïti. La loi est désuète, il faut de nouveaux règlements qui tiennent compte de la reconnaissance de ces facultés de médecine, les médecins issus des universités privées et étrangères exigent de redéfinir le système.

« Aujourd'hui, la FMP n'est plus l'unique faculté de médecine en Haïti, la réalité est bien différente. Autrement dit, il faut instaurer un concours équitable pour tous. Nous demandons au MSPP de se positionner sur cette crise de la résidence hospitalière qui a même trop duré et de jouer son rôle de régulateur dans la qualité de la formation médicale en Haïti et non celui de favoritisme. Nous demandons une rencontre dans le plus bref délai afin de surseoir à certains points. Il y a une nécessité de soumettre un projet de loi qui tient compte de la réalité afin de stimuler le développement des hôpitaux publics et du partenariat public-privé pour augmenter le nombre de places et améliorer la qualité des soins fournis », ont exigé les médecins dans des correspondances adressées aux autorités sanitaires et aux responsables de l’Association médicale haïtienne (AMH).

Ils relatent que le 3e cycle universitaire relative à la résidence hospitalière reste et demeure une activité académique d'excellence et non de favoritisme. Plus de 330 postulants issus des universités privées en Haïti et ceux formés dans les universités étrangères ont participé au concours d’admission de cette année.

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".