Le collectif Défenseurs Plus dénonce les menaces de mort contre Antonal Mortimé

Le secteur des droits humains est divisé sur le choix de Guylande Mesadieu comme représentant du secteur au nouveau Conseil électoral provisoire (CEP).

Le Nouvelliste
Par Le Nouvelliste
29 sept. 2020 | Lecture : 2 min.

Le secteur des droits humains est divisé sur le choix de Guylande Mesadieu comme représentant du secteur au nouveau Conseil électoral provisoire (CEP). Le collectif Défenseurs Plus, qui a proposé Guylande Mésadieu au CEP, dénonce des menaces de mort contre Antonal Mortimé, un des responsables du collectif.  

« Le collectif Défenseurs Plus prend très au sérieux les menaces de mort faites contre Monsieur Antonal Mortimé, sa famille et les membres du collectif Défenseurs Plus par certaines personnes dans le secteur des dro

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX INSCRITS

Inscrivez-vous gratuitement

Il vous reste 85% à découvrir. Inscrivez vous pour lire la suite de cet article.

Réagir à cet article

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

Pas de commentaire

Les commentaires sont ouverts à tous les inscrits. Ils font l'objet de modération. Ils seront supprimés s'ils sont jugés non conformes à la charte .

Réservé aux inscrits

Veuillez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.