Steven Baboun, star sur TikTok

PUBLIÉ 2020-09-24
Steven Baboun n’a débarqué sur TikTok que depuis juin 2020. Pourtant il compte déjà plus de 48 000 abonnés sur ce réseau social. D’abord propre aux adolescents, l’application chinoise qui permet de partager de courtes vidéos a connu des records de téléchargement au cours du confinement. Le jeune photographe faisait justement partie de cette vague de nouveaux utilisateurs et en un rien de temps, il a su fidéliser la communauté haïtienne de TikTok avec un sit-com très, très drôle.


Steven Baboun, photographe engagé, explique que ses gags sur TikTok ne sont en fait qu’un prolongement de ses activités artistiques initiales. Avec un filter façon grande gueule (littéralement) comme seul artifice, Steven Baboun incarne tour à tour une « gran fanm » qui tente de planifier que la veille un voyage à Paris tandis que le billet est à « seulement » 2 000 dollars, une hôtesse de l’air antchoutchout d’American Airlines qui annonce l’arrivée imminente de l’appareil dans une zone de turbulences, ou encore un agent de l’immigration haïtienne particulièrement familier…

Son personnage principal, Marie-Claude, est inspiré de plein de personnes que la vie lui a permis de connaître. « C’est parfois une de mes tantes, une professeure du primaire, une amie de ma mère ou ma mère elle-même », confie Steven qu’on a présenté dans les colonnes de Ticket il y a deux ans comme un photographe à l’œil artistique. Il y aussi Chantal, l’amie souffre-douleur de Marie-Claude, un autre personnage plus subtil.

Si l’arrivée de Steven Baboun sur TikTok est récente, soit au mois de juin 2020, son contact avec l’humour remonte à plus loin. Dès 2016, pour amuser ses potes, il leur faisait parvenir en DM sur Snapchat des gags hyper-loufoques. Ces derniers, emballés par leur pertinence, l’encouragent à les ouvrir au grand public. Mais le jeune homme n’avait pas encore senti ce besoin.

...Mais c’était sans compter sur le coronavirus. Tout seul dans son appartement de New York, le confinement va l’affaisser mentalement. « J’ai perdu mon job. Je ne pouvais pas sortir. Je ne pouvais même pas regagner mon pays pour être avec ma famille. J’ai eu mon master en ligne… C’était loin d’être cool », nous révèle-t-il. C’est donc au fort de cette tempête que l’humour s’est pointé à l’horizon comme un rayon de lumière.

TikTok étant la hype de l’heure, il s’y embarque et très vite il se fait connaître. Avec 48 000 followers, ce n’est pas le fan base de Jason Derulo sur la plateforme, mais ce n’est pas rien dans le contexte haïtien. Si Steven ne s’entête pas à monnayer ses publications, des entreprises se dirigent pourtant vers lui pour lui demander de faire connaître leurs activités ou produits via son grand nombre de followers. C’est le cas de Lisa Loto, de la Maison Handal, entre autres.

L’artiste lance un épisode chaque deux jours en général. Au-delà de l’objectif de faire rire, il y a sa volonté de toucher des points qui lui tiennent à cœur comme les crises socio-politiques, la nonchalance de nos hommes politiques. Il est adepte du castigat rirendo mores (corriger les mœurs en riant). « Mon activité sur TikTok n’est pas parallèle à celle que j’ai en tant que photographe, c’en est plutôt un prolongement », précise-t-il.

Des comptes TikTok ou Instagram qu’il affectionne ? « Il y a celui de Zuzu Girl, mais aussi celui de Timoumoun », cite-t-il. Et la possibilité d'un stand-up un jour ? L'artiste répond par l’affirmatif tout en précisant qu’il se gardera de forcer le ton, d’aller trop vite. Pour le moment, sa plus grande satisfaction c’est de lire des commentaires de parents, enfants sur son sit-com. Il y en a qui lui disent qu’ils peuvent passer la journée à regarder l’ensemble des épisodes tandis que d’autres lui témoignent combien ça illumine leur vie… À tous ceux-là et à tous ses abonnés en général, Steven Baboun promet d’autres gags tout en leur demandant de toujours rester branchés à son compte !



Réagir à cet article