INSERTION DEMANDEE

Lettre ouverte au journal Le Nouvelliste

Publié le 2020-09-17 | Le Nouvelliste

Aux : Responsable du Nouvelliste

En ses bureaux

Objet : Dénonciation

Mesdames / Messieurs les responsables

Je vous présente mes compliments pour le travail combien difficile que vous effectuez dans le pays et je profite du coup de l’occasion pour vous communiquer ce qui suit :

On m’a informé, via les réseaux sociaux et des stations de radio, qu’il y a une liste de personnes sélectionnées pour passer à exécution par rapport à leur position sur tout ce qui se passe dans le pays, parmi les personnes figurant sur cette liste, on trouve celui de J. Gérald BATAILLE. Et déjà, je commence par recevoir des menaces de mort par des appels privés et de la part des individus non identifiés à motocyclette dans les parages de ma résidence privée.

Mesdames / Messieurs, en tant qu’organe de protection du citoyen, aidez-moi à trouver des réponses à ces questions :

Dans notre société, y-a-t-il d’autres textes de loi qui abrogent les anciens ?

Est-ce que la peine de mort existe encore dans la législation haïtienne ? Si oui, pour quelle infraction ?

La liberté d’expression n’est-elle plus garantie par la Constitution haïtienne ?

Un citoyen n’a plus le droit de dire non à l’injustice, non à l’insécurité, non à l’impunité ?

Nous voulons rappeler aux autorités étatiques que l’église est un agent de socialisation, et nous en tant que pasteurs, évêques, prêtres, etc., nous ne voulons pas être complices en gardant le silence. Nous décidons de vivre paisiblement dans le pays et nous disons non à l’exil !

Mesdames / Messieurs, je dénonce le comportement de l’État haïtien qui pense à introduire une psychose de peur dans toutes les couches sociales du pays.

Sur ce, je déclare formellement que, la vie du pasteur J. Gérald BATAILLE est en danger y compris celle de sa famille. Le gouvernement haïtien sera responsable de tout ce qui nous arrive, de près ou de loin, et ce sera justice.

Civilités !

J. Gérald BATAILLE

Evêque de  la mission Eglise de Dieu de Premiers Chrétien d’Haïti

Auteur

Réagir à cet article