Souvenirs: au-delà du silence de compère Philo et Me Monferrier Dorval

Publié le 2020-09-03 | Le Nouvelliste

Par Adyjeangardy

Le silence pesant d’Anthony Pascal, Compère Philo, ameute le pays tout entier ainsi que celui de Me Monferrier Dorval assassiné dans des circonstances étranges tandis que la mort du journaliste reste encore liée à une sale histoire d’ambulance dépourvue d’oxygène et de système de respiration. Aucune mesure coercitive n’a été adoptée par les autorités pour rendre justice et empêcher les bavures audacieuses qui continuent pour  le pire dans le meilleur des mondes.

Le silence inhabituel de Compère Philo derrière son microphone et celui de Me Monferrier Dorval au Palais de justice qu’ il souhaitait voir delocaliser, nous interpelle toujours , exigeant d’embrasser l’espoir de ne plus se renouveler.

Le silence odieux de Compère Philo en deça  des jardins de Radio Quisqueya où s’est déroulée sa veillée funèbre suivi de ses funérailles chantées le lendemain au Champ de Mars dans un décor populaire fait remonter aujourd’hui en nous des souvenirs indélébiles.

Je conserve également en mémoire des souvenirs vivants de Me Monferrier Dorval que je fréquentais depuis l`école. 

Je me souviens encore que le jeune Compère Philo de Radio Haiti Inter, qui suivait des cours réguliers au lycée Pétion, comprit la ténacité de mes parents, issus du lycée depuis le président Salomon, en m' inscrivant comme élève à 11 ans dans une école où j’allais payer une somme énorme annuelle de trois dollars par an pour des études académiques de haut niveau.

 À  l'époque, Compère Philo fréquentait aussi le Conservatoire National d’Art Dramatique où trônait le journaliste célèbre Ezéchiel Abellard qui allait disparaître à Fort Dimanche, enterré vivant, affamé et sous le prétexte d’être un tuberculeux à faire disparaître.

Philo, un jour de rentrée des classes, critiquant mes chaussures remplies de boue, m'invita à le suivre au Marché en Bas où il acheta pour moi à crédit une paire de tennis neufs  tout en m'interdisant de porter comme lui des sandales, alors que je commençais déjà à 12 ans à brandir une pipe vide, pour imiter le philosophe Jean Paul Sartre  et que je traînais partout une valise de paysan au dos.

C est ce même Philo qui, à son magazine du dimanche, m'encouragea à enclencher des recherches historiques et qui diffusa sur les ondes ma première émission historique théâtrale intitulée:  Padrejean le nègre marron rebelle.

Nous étions tous solidaires quand il critiqua la dictature,  et quand il fut emmené en prison, j’ai compris la leçon quand, à un groupe d’adolescents, il expliqua qu’ il avait été livré par une femme qui connaissait son adresse et il nous fit jurer de ne jamais donner nos adresses à des amis  de passage .

Philo se déclara fier ensuite quand il apprit que je partais en bourse pour aller étudier le journalisme à Dakar, suite à une demande du président Léopold Sedar Senghor, que j'avais rencontré à l'Institut francais, tandis qu il jubilait quand on lui fit savoir que Me Monferrier de ma promotion au lycée avait aussi obtenu une bourse pour aller etudier le droit constitutionnel en France.

Je connaissais bien Monferrier Dorval qui, chaque vendredi, quittait l’école pour retrouver ses parents dans la vallée de l’Artibonite, un fils de paysan qui passait pour être l’un des meilleurs du Lycée Pétion de l'époque.

Cet écolier adorait le président Jean-Pierre Boyer qu’il nous fit découvrir. Quand je fus nommé ministre, Compère Philo et lui représentaient des modèles. Philo auquel il fut proposé par mon ministère de créer, au nom des médias communautaires, un studio d’enregistrement déclina l’offre au nom de son indépendance d’esprit.

Quant à Me Monferrier Dorval, il accepta  l’idée de commémorer avec l’Amicale du Lycée Pétion  dont  il faisait partie le 200e anniversaire de la création de notre école par Alexandre Pétion.

Maintenant que le silence s’installe et que les lits des rivières se sont asséchées, nous nous mirons dans de nouvelles sources en espérant qu’un jour elles  alimenteront le fond pour mieux recouvrir les ponts…

Adyjeangardy Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".