In Memoriam Monferrier Dorval

Publié le 2020-08-30 | Le Nouvelliste

Lorsqu’il s’agit de défendre l’intégrité et la dignité de la patrie, il y a un honneur à mourir au combat. Et il est une loi que les meilleurs partent les premiers. Monferrier Dorval est de la trempe de ceux qui ne tremblent pas au moment d’affronter l’adversité. Il l’a prouvé maintes fois, au cours de ses plaidoyers, dans ses cours et dans son engagement en faveur d’une Haïti meilleure. Un seul homme en trois personnes et qui a traversé notre siècle comme un météore, juste avant de tomber sous les balles d’assassins anonymes. Anonymes par l’oubli dans lequel l’histoire les enterrera. Insignifiants par rapport au mapou qu’ils ont fait tomber par lâcheté. Ce guet-apens déshonore bien davantage ceux qui l’ont commandité que ceux qui l’ont commis.


De Monferrier nous garderons l’image d’un tribun solaire, à l’aise dans nos deux langues, en robe ou au civil.

Car il fut avant tout un homme de loi, l’un des meilleurs spécialistes de droit constitutionnel de notre pays. Le matin de son assassinat, il opinait encore, avec véhémence, sur la nécessité d’une réforme constitutionnelle dans notre pays, pour sortir de la situation de crise dans laquelle patauge notre société depuis une génération. Nous garderons de lui le profil d’un juriste prestigieux, capable de rendre limpide les situations les plus inextricables, par une connaissance des textes de lois et une maîtrise de l’art de plaider qui font honneur à ce citoyen soucieux de justice et de clarté. Cette fonction a fait de lui un gardien de la mesure.

Monferrier Dorval fut aussi un excellent pédagogue. Faisant passer dans ses cours la ferveur qui l’habitait, il trouvait toujours le temps nécessaire pour expliciter chaque notion jusqu’à ce que le dernier de la classe pût se sentir à l’aise dans le maquis de problèmes et les arcanes de concepts qu’il faut maîtriser pour avancer dans les sciences juridiques. Les étudiantes et les étudiants de la Faculté des Sciences Humaines et Sociales, celles et ceux de la Faculté de Droit et de Sciences Économiques, garderont de lui le souvenir d’un professeur passionnant, qui attachait beaucoup de prix à la fonction de pédagogue. Il aura formé des générations d’avocats et de juristes depuis 1995. Un quart de siècle de bons et loyaux services. S’il ne s’agissait que l’espérance de vie d’un marin sur le pont dans un pays normal, on pourrait se sentir quitte avec la mort. Mais dans une situation de pénurie chronique des ressources humaines, les hommes de la qualité de Monferrier Dorval sont rares, et les assassiner revient, pour le pays où cela arrive, à jeter par-dessus bord les richesses les plus précieuses sans espoir de retenir longtemps les quelques téméraires qui restent et qui observent, consternés, la barbarie en marche.

Monferrier Dorval fut enfin un citoyen engagé. Avec la conviction que les plus instruits ont un devoir de partage de leur savoir avec les moins favorisés. Il ne s’est pas contenté de pérorer au tribunal, mais il est redescendu dans l’arène. Pour former les plus jeunes et passer le relai d’une tradition de bâtonniers prestigieux qui ont marqué l’histoire de la Justice dans notre pays. Il fut certainement un patriote sincère et un travailleur acharné, qui mettait par-dessus tout la qualité de l’enseignement et la droiture du raisonnement. Ce Grenadier de l’esprit avait de la mission de l’avocat, du professeur et du citoyen une idée très haute qui lui fit considérer comme un devoir sacré le sacrifice de sa vie.

Ses paroles resteront gravées dans nos pensées. Et son action sera reprise par la postérité de la même façon qu’il a lui-même porté plus loin le combat en faveur du droit initié par les premiers des Nègres. Les racines profondes et nombreuses qui ont inspiré son action continuent de nourrir en nous l’espoir de nouveaux bourgeons, d’un nouveau printemps, pour Haïti.

Jean Marie Théodat

UEH\Panthéon-Sorbonne.

Jean Marie Théodat Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".