Assassinat du bâtonnier de l’ordre des avocats de Port-au-Prince, Me Monferrier Dorval (avec déclaration juge de paix)

Publié le 2020-08-31 | lenouvelliste.com

Le bâtonnier de l’Ordre des avocats de Port-au-Prince, Me Monferrier Dorval, a été tué par balle, chez lui, à Pèlerin 5, dans la soirée du vendredi 28 août 2020, a appris Le Nouvelliste de sources policières.

L’avocat rentrait chez lui quand des tireurs l’ont abattu de plusieurs balles, selon les premières informations obtenues du commissariat de police de Pétion-Ville. Me Dorval, élu le 6 fevrier 2020, à la tête de la corporation des avocats du principal barreau du pays, était aussi un juriste et enseignait à l’université. Ces dernières semaines, il avait pris position comme bâtonnier et avec la Fédération des barreaux d’Haïti sur plusieurs sujets brûlants de l’actualité.

La bouche ouverte, les yeux mi-clos, la chemise blanche et la cravate maculées de sang, étalé de tout son long, allongé sur le dos, le corps sans vie de Monferrier Dorval, avocat éloquent, professeur émérite des universités, bâtonnier de l’Ordre des avocats de Port-au-Prince, a été découvert à quelques mètres du garage de sa résidence à la rue Pomier, à Pèlerin 5, non loin de la résidence privée du président Jovenel Moïse, le vendredi 28 août 2020.

« Deux orifices d’entrée de projectiles ont été constatés au niveau de la cage thoracique de l’avocat, abattu après avoir garé son véhicule, une Mazda CX grise. Une douille de calibre 9 millimètres a été retrouvée à trois mètres du cadavre par la police scientifique », a confié au Nouvelliste un juge de paix du tribunal de Pétion-Ville, Me Carl Henry Destin. 

La portière avant-droite et la portière avant-gauche du véhicule ont été retrouvées ouvertes. La boîte à gants a été vidée, des papiers et des dossiers ont été retrouvés sur le siège avant, côté passager, a fait savoir le juge de paix. 

L’avocat, qui semble vivre seul chez lui, à l’issue de sa journée de travail, s’était arrêté pour acheter du pain avant de rentrer à son domicile, a indiqué le juge de paix, Me Carl Henry Destin.

Le téléphone et le portefeuille de Me Monferier Dorval n’avaient pas été retrouvés au moment de l’entretien accordé du journal par le juge de paix qui a ordonné que le cadavre soit transféré à la morgue.

Me Dorval, élu bâtonnier de l’Ordre des avocats de Port-au-Prince le 6 février 2020, avait pris position comme bâtonnier et avec la Fédération des barreaux d’Haïti sur plusieurs sujets brûlants de l’actualité.

L’assassinat brutal du premier avocat de la capitale surrvient vingt-quatre heures après trois autres homicides dont celui de l’homme d’affaires Michel Saieh et de l’animateur Frantz Adrien Bony.

L’homme d’affaires Michel Saieh, 84 ans, a été tué par balle, à bord de son véhicule, par des bandits armés, au bas de Lalue, en milieu de journée, le jeudi 27 août 2020, a confirmé au Nouvelliste le porte-parole de la police nationale, le commissaire Michel-Ange Louis-Jeune. L'épouse de M. Saieh, Gladys Saieh, et son chauffeur, Charles Champar, blessés lors de cette attaque, reçoivent des soins dans un hôpital de la zone métropolitaine.

C’est dans la nuit du 27 août 2020 que Frantz (Francky) Adrien Bony, grand habitué de Rigolo Thérapie, émission diffusée sur radiotélévision Caraïbes, et ancien chroniqueur sportif de l'émission Lekòl lage sur Magik 9, a été tué d'une balle à la tête à l’avenue Panaméricaine, à Pétion-Ville.

Roberson Alphonse

Auteur


Réagir à cet article