Faudra-t-il dire adieu à la Lune dans quelques millions d’années ?

Publié le 2020-08-19 | Le Nouvelliste

Eh bien, je dirais que si la Lune continue à s’éloigner de nous comme elle le fait au rythme de 3.8 centimètre par an, et sachant que la distance moyenne entre la Lune et la Terre est de 384 400 km (encore très proche de nous), dire adieu à notre Lune est possible, et c’est une question de temps.

Sachant que la Lune s’éloigne de nous de 3.8 cm/an, dans 100 000 ans on aura un ajout  de 380 000 cm, soit 3,8 km sur sa distance par rapport à la Terre. Cet ajout de 3.8 km ne pourra ni empêcher la Lune de recevoir la lumière du Soleil ni nous empêcher de voir la lumière réfléchie par la lune.

Et si maintenant on se donne 1 MMa (milliard d’années), ça nous fera un surplus de 38 000 km (ce n’est pas énorme par rapport à la distance qu’a déjà la Lune par rapport à la Terre mais c’est significatif).

Si on arrive à voir la Lune à 384 440 km, puisque le diamètre apparent de celle-ci ne sera pas insignifiant vu de la terre, la possibilité de la voir à 422 400 km existe encore. Faut donc pas oublier que la Lune ne fait que réfléchir ce qu’on lui donne (elle n’émet pas sa propre énergie comme le fait le Soleil). Par conséquent, que l’on veuille ou pas, l’intensité lumineuse de la lumière qu’elle réfléchit diminuera à mesure qu’elle nous éloigne.

Qu’est-ce que je me suis dit ?

L’effet gravitationnel exercé par la Terre sur la Lune deviendra plus faible puisque l’équation gravitationnelle est inversement proportionnelle au carré de la distance.

Conséquence : l’attraction qu’exerce la Terre sur la Lune n’aura plus aucun effet et on finira par perdre celle-ci.

L’effet des bourrelets équatoriaux asymétriques de la Lune deviendra plus important, jusqu’à même varier la vitesse d’éloignement de la Lune par an, la faisant passer de 3.8 cm/an à une valeur plus grande. Car ce sont les bourrelets équatoriaux lunaires qui provoquent l’accélération de la rotation de la Lune, ce qui favorise son éloignement.

Le temps que prend la lumière réfléchie par la Lune pour nous parvenir sera plus grand, sachant qu’elle y met jusqu’à présent 1.3 seconde.

Avec l’éloignement lunaire, il n’y aura plus d’éclipse solaire totale, car le diamètre angulaire de la Lune va diminuer. On aura seulement des éclipses solaires annulaires.

D’un point de vue géophysique, l’effet Luni-Solaire aura de moins en moins de répercussions  durant le processus de l’éloignement de la Lune. Certes, l’effet Luni-Solaire inclut l’action de la Lune et du Soleil sur la Terre, à savoir les marées (flux et reflux) mais la Lune reste en majeure partie la principale responsable de ce phénomène du fait de sa distance très proche de la Terre que celle du Soleil par rapport à la Terre. En gravimétrie, on résume tout ceci par « La variation temporelle de la pesanteur ».

Le phénomène de la précession (qui est un mouvement circulaire de l’axe de rotation de la Terre) connaîtra un ralentissement. Car ce sont les attractions gravitationnelles exercées par la Lune et le Soleil sur le renflement équatorial terrestre qui ont pour effet la précession de l’axe de rotation de la Terre.

À noter que la précession ne consiste pas en une modification de l’angle d’inclinaison de l’axe de la Terre par rapport à l’écliptique, plutôt en une modification de la direction de celle-ci dans la sphère céleste.

De plus, la précession de l’axe de rotation de la Terre s’accompagne d’une variation de l’orientation de son équateur et a pour conséquence l’évolution des points particuliers appelés équinoxes (c’est ce qu’on appelle précession des équinoxes).

On aura besoin de plus d’une vie pour pouvoir constater ces évènements, car la précession se déroule sur une période de 26 000 ans.

À l’heure actuelle, dans l’hémisphère Nord, l’axe de rotation de la Terre se pointe à environ 1 degré de l’étoile Polaire. 3 000 ans av. J.-C, il se pointait sur l’alpha de Draconis de la constellation Dragon, en 14 000 il se pointera sur l’étoile Véga de la constellation Lyre. C’est donc l’étoile Véga qui jouera le rôle d’étoile Polaire en ce temps-là.

Vous ne verrez pas ces choses-là ! On est en train de parler à échelle géologique et astronomique et non pas à échelle d’une vie humaine. Si l’espèce humaine existe encore en ce temps-là, vos infinis arrière-petits-fils vous rapporteront la nouvelle.

NB : Il faut souligner qu’il peut y avoir des variations temporelles qu’on ne peut mesurer ni énoncer comme vérité absolue. Comme le cas d’un impact géant sur la Lune ou toute autre forme de complication qui pourrait modifier tout ce qu’on vient de dire plus haut.

Schneider MUNDER Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".