Élections, TPS, Venezuela…, le ministre Claude Joseph satisfait de sa mission à Washington D.C.

Pour sa première mission officielle à l’étranger en tant que ministre des Affaires étrangères de la République d’Haïti, le Dr Claude Joseph a mis le cap sur la capitale fédérale des États-Unis d’Amérique. En effet, du 4 au 9 août 2020, le chancelier haïtien a séjourné à Washington D.C. où il a conduit un ensemble d’entretiens avec des officiels américains et d’organisations régionales avec en toile de fond l’organisation des prochaines élections dans le pays.

Publié le 2020-08-10 | Le Nouvelliste

« Le ministre des Affaires étrangères exprime un satisfecit pour l’ensemble de ses rencontres ayant permis aux dirigeants des organisations hémisphériques, et des partenaires avec lesquels nous avons discuté, d’avoir une meilleure appréciation de la réalité haïtienne », a confié le chancelier haïtien, le Dr Claude Joseph, à Le Nouvelliste au terme de sa mission.  

Vendredi matin, dans les locaux de l’ambassade d’Haïti à Washington, le Dr Claude Joseph a reçu une délégation de l’Immigration and Customs Enforcement (ICE) des États-Unis, une agence de police douanière et de contrôle des frontières du Département de la Sécurité intérieure (DHS), avec laquelle il a discuté de l’épineuse question des déportations et d’un processus de vérification des documents des gens avant leur déportation.

« Nous avons exigé que les gens, avant leur déportation, aient des documents valides et que les personnes avec un passé criminel ne soient pas déportées actuellement en raison de la Covid-19 », a déclaré le chancelier haïtien, précisant avoir mis l’accent sur la nécessité d’effectuer le test Covid pour les personnes en situation de déportation.

« Nous avons aussi discuté d’une assistance beaucoup plus globale, à savoir la surveillance au niveau de la mer des Caraïbes. L’assistance des États-Unis, se révèle cruciale pour nous aider à stopper le flot des migrants qui ne se rendent pas uniquement aux États-Unis, sinon vers toute la Caraïbe », a souligné le Dr Claude Joseph, plaidant pour une collaboration franche avec les autorités américaines pour enfin se pencher sur le problème de la pauvreté poussant les gens à risquer leur vie en mer en quête de meilleures conditions.

Avec le DHS, le chancelier haïtien dit avoir abordé également la question du Statut de protection temporaire (TPS) dont la validité court jusqu’au 4 janvier 2021. Environ 60 000 Haïtiens détenteurs du TPS redoutent la fin de cette échéance car, au cas où ils n’auront pas mis en règle leur statut migratoire d’ici là, ils risquent de se faire expulser du territoire américain. « Ils nous ont promis de poursuivre avec les discussions […] », a communiqué le Dr Claude Joseph.

Jeudi, le ministre Joseph s’est entretenu avec le futur président de la Banque interaméricaine de développement (BID), Mauricio Claver-Carone, autour de questions économiques. « Nous lui avons proposé que sa première visite à l’étranger soit réservée à Haïti », a fait savoir le chef de la diplomatie haïtienne, précisant que son interlocuteur était très ouvert et a promis d’approfondir les discussions avec le président de la République sur le développement économique du pays.

Le ministre des Affaires étrangères a mis l’emphase sur sa rencontre jeudi au Département d’État avec le sous-secrétaire Michael G. Kozak qui, dit-il, partage les préoccupations de l’exécutif haïtien sur la question de l’organisation d'élections. A en croire le Dr Claude Joseph, Haïti peut compter sur le support du Département d’État, à travers IFES (International Foundation for Electoral Systems) qui soutient les processus électoraux et démocratiques d’Haïti depuis trois décennies.

« Mes discussions avec le sous-secrétaire d’Etat ont porté notamment sur les prochaines élections. Tout comme Luis Almagro, l’ambassadeur Kozak félicite les efforts du président Jovenel Moïse pour former un nouveau CEP et encourage tous les acteurs à participer au processus », a tweeté le chancelier Joseph au terme de sa rencontre avec le responsable américain.

La promesse de support du Département d’État américain à l’organisation des élections en Haïti fait donc écho à celle obtenue précédemment de l’Organisation des États américains (OEA) par le ministre Claude Joseph dans le cadre de sa visite officielle dans la capitale fédérale américaine.

En effet, « au niveau de l’organisation hémisphérique, a-t-il précisé, le secrétaire général et le secrétaire général adjoint de l’Organisation des États américains (OEA) n’ont pas marchandé leur support à la démocratie, à l’organisation d'élections crédibles et promettent en ce sens leurs supports techniques et financiers ».

Dans la matinée du mercredi 5 août 2020, au tout début de son périple à Washington D.C., le secrétaire général Luis Almagro a procédé à la réouverture des portes du siège de l’OEA afin de recevoir le chef de la diplomatie haïtienne.

« Nous saluons l’initiative d’entreprendre des consultations pour un nouveau CEP et exhortons tous les secteurs à y participer en vue des prochaines échéances électorales », a tweeté le secrétaire général de l’organisation hémisphérique, Luis Almagro, à l’issue de sa rencontre mercredi avec le chancelier haïtien.   

Sur ce même dossier d’organisation d'élections, le Dr Claude Joseph informe le journal qu'il a rencontré jeudi matin des représentants du Groupe de Lima, dont Haïti fait partie, et a réaffirmé la position d’Haïti de continuer à supporter le peuple vénézuélien dans son combat visant à pouvoir choisir son prochain dirigeant par la voie des urnes.  

« Je me suis réuni ce matin avec des représentants des pays membres du Groupe de Lima, à Washington D.C., sur les crises et les menaces géopolitiques auxquelles fait face notre région, en particulier la crise du Venezuela. La République d’Haïti, qui occupe la deuxième vice-présidence du Traité de Rio, s’engage à faciliter la mise en place des mécanismes du TIAR, un important instrument pour le maintient de la paix et la stabilité de l’hémisphère », a tweeté à ce propos le Dr Claude Joseph de retour au pays le dimanche 9 août après avoir bouclé son premier voyage officiel en tant que chef de la diplomatie haïtienne.

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".