L’ami Filo

C’était le temps des chimères.

Monique Clesca  @moniclesca et moniqueclesca@gmail.com
Par Monique Clesca @moniclesca et moniqueclesca@gmail.com
18 août 2020 | Lecture : 7 min.

C’était le temps des chimères.

Un soir, Filo et moi, en route vers une cérémonie vaudou dans la plaine d’Arcahaie, avons remarqué une de ces belles-de-nuit que la misère avait poussé à des passes dangereuses. Cela paraissait presque comme le récit d’une dystopie quand il m’a raconté qu’une « bouzen » lui avait sauvé la vie sous la dictature sanguinaire de Jean-Claude Duvalier. Elle lui avait demandé tanpri souple de retourner à la station de radio pour passer la nuit au lieu de prendre les rues sombres et désertes parce que

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX INSCRITS

Inscrivez-vous gratuitement

Il vous reste 85% à découvrir. Inscrivez vous pour lire la suite de cet article.

Réagir à cet article

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

Pas de commentaire

Les commentaires sont ouverts à tous les inscrits. Ils font l'objet de modération. Ils seront supprimés s'ils sont jugés non conformes à la charte .

Réservé aux inscrits

Veuillez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.