Miss Lascahobas 2020 veut devenir Miss Haïti

PUBLIÉ 2020-08-10
Shmilove Montinat a été couronnée Miss Lascahobas le 9 août 2020 au cours d'une soirée ponctuée de discours et de prestations d’artistes locaux qui a montré Lascahobas sous son meilleur jour. Après ce sacre, la jeune femme de 17 ans se donne pour objectif de remporter Miss Haïti afin de pouvoir concourir un jour à Miss Univers.


Dotée d’une grotte témoignant du passage des premiers peuples, d’un fort rappelant l’incursion britannique sur nos terres (fait souvent oublié dans notre histoire), Lascahobas est une petite ville du département du Centre avec un grand potentiel. Ce joyau posé dans un écrin de verdure fait office d’exception pour avoir gardé son nom dans la langue de Cervantès. 

Comme pour la plupart des villes de son gabarit, la moindre activité peut avoir l’air d’un évènement. La preuve, pour ce tout nouveau concours de beauté baptisé « Miss Lascahobas », c’est tout le gratin de la cité qui se retrouve dans la salle de Courtoisie Bar Restaurant ce 9 août.

Après la prière et l’interprétation de l’hymne national on enchaîne avec quelques discours. Guerdie Ballan, initiatrice et présidente de Miss Lascahobas, dans ses propos de circonstance, a rappelé son parcours de Miss dans sa tendre jeunesse. « J’ai participé à Miss Acajou (un autre concours de beauté plus ancien de la cité) une première fois, mais je n’avais pas réussi. Je m'étais dit qu’il fallait revenir. Je l’ai alors remporté en 2007. Je souhaite à tout le monde de pouvoir un jour entendre citer son nom comme gagnant d’un concours de beauté » déclare-t-elle.

Peterson Roldy Jean, le vice-président du COMLAS (Comité d’organisation Miss Lascahobas), indique que le concours est dirigé contre la délinquance juvénile qui peut bien tenter des jeunes dans un pays ou une région où les structures d'encadrement nécessaires sont inexistantes. Le COMLAS est bien conscient de la réalité mais a choisi de se mettre au service de la communauté pour offrir une alternative aux jeunes filles désireuses de faire des exploits dans leur vie en les aidant à fuir la délinquance juvénile à l’heure où les jeunes n’ont comme loisirs que des activités musicales de rue dénommées "Atè plat", et "Car wash", retient-on de ses propos de circonstances. 

Samuel Pollas et Bobyd’Son Pierre se sont alternés en tant que MC. Des chanteurs dont Maccaré Leonel, Samentha Sanon, Sun Jasmine Francisque nous ont bercés avec des chants. Le saxophoniste Renel Sainclair était aussi de la partie. Un groupe de B-Boys baptisé Clamadec a présenté une belle prestation de danse hip-hop.  

L’épreuve de questions exigeant une certaine élaboration n’a pas été facile pour les postulantes. Dans leurs gestes aussi bien que dans leurs réponses, on pouvait clairement voir qu'elles étaient au bord de la panique. Elles ont toutes donné le meilleur d'elles-mêmes dans un montage de texte collectif qui parle d'Haïti. Après les délibérations d'un jury de trois membres dont Sylvio Guerilus qui travaille à la DGI de Mirebalais, Lacks-Guyvens Cadette, avocat du Barreau de Port-au-Prince, Willy Joseph, communicateur, agent de la PNH et un suspense à couper au couteau, le public a eu droit aux résultats. Emmanuela Noël, Ronide-Patricia Rondeau et Nephtalie Kony sont sacrées respectivement troisième, deuxième et première dauphine. Schmilove Montinat remporte la couronne. 

"Je suis heureuse. Je me sens comblée de voir que mes efforts ont porté du fruit aujourd’hui", confie tout de go la jeune femme qui rêve d'une carrière dans les secteurs liés à la beauté. Elle reçoit en cadeau un trophée, une médaille, un laptop, 30 000 gourdes et plusieurs autres cadeaux.

À tout juste 17 ans, Schmilove envisage de concourir à Miss Haïti et pourquoi pas Miss Univers. Au cours de l'aventure Miss Lascahobas, tout n'a pas toujours été rose pour celle qui a pris Raquel Pélissier, la première dauphine de Miss Univers 2016, pour son modèle dans la vie. Les commentaires désavantageux de fans d’autres candidates lui ont sincèrement fait de la peine, raconte-t-elle. Mais elle a tenu bon. On lui souhaite le meilleur et l’on souhaite aux organisateurs de Miss Lascahobas de poursuivre avec cette initiative qui a de quoi mettre en valeur les potentialités touristiques de cette ville. 



Réagir à cet article