Venny Etienne, un designer haïtiano-américain parmi les préférés de Beyoncé

PUBLIÉ 2020-08-06


De People Magazine à Harper’s Bazaar, la presse people et la presse spécialisée sont toutes deux en extase devant la jaquette et le justaucorps à motifs floraux griffée Venny Etienne, un designer américain d'ascendance haïtienne, que porte Beyoncé dans son projet « Black is King », un album et un visuel faisant la promotion de la race noire.

L’alumni de la 17e saison de Project Runway est littéralement encensé par les critiques. People Magazine, dans un article intitulé « Tout sur les séquences les plus stylées du visuel de son album Black is King », dit du créateur : « Et le designer haïtiano-américain Venny Etienne est le génie derrière la jacquette Levenity, faite sur mesure et structurée ». NDLR : Levenity, nom de sa marque dont le QG est basé à Dallas.

The Cut, dans son article « Beyoncé porte tant de créateurs noirs dans Black is King », après son rappel de la participation de notre compatriote à Project Runway, souligne que les habits qu’il crée pour Beyoncé représentent ses racines dans les projets Marlboro, sa culture haïtienne et son existence à Dallas.

Harper’s Bazaar utilise une photo de la séquence où la chanteuse apparaît avec le look que lui concocte Venny pour illustrer son papier qui s’intitule « Les meilleurs looks de créateurs de l’album visuel de Black is King de Beyoncé ». Billboard, lui, en plus d’utiliser une autre photo de la tenue issue de Levenity, écrit : «  Beyoncé rencontre Venny Etienne, le designer haïtiano-américain  qui a participé à la 17e édition de Project Runway qui a lancé sa marque haut de gamme féminine à Dallas, faisant de cette jaquette à motifs floraux qui rime avec ce justaucorps à fleurs pour la pop star » dans une publication qui a pour titre «  Les photos de tous les looks attractifs de la vidéo « Already ».

Même la BBC, le géant audiovisuel britannique, s’intéresse au travail de Venny. En effet, le média l’invite à réagir depuis Dallas à un journal. L’entretien vidéo s’alterne avec le défilement des extraits du clip.

Le créateur lui-même, dans une publication sur Instagram, ne peut certainement pas contenir sa joie. Il raconte que cette réalisation procède d’un long cheminement. « J’ai attendu longuement, écrit-il, pour ce moment et il arrive finalement. Zerina, merci beaucoup pour cette opportunité !!! Savez-vous en moyenne combien de « non » j’obtiens sur une base régulière ? ». Pour Venny, voir Beyoncé porter ses habits le représente davantage. « Cela représente les projets Marlboro à Brooklyn (New York) où j’ai grandi, ma culture haïtienne et aussi Dallas, Texas où je réside. » Le designer conclut sa publication sur une note qui fait écho au mouvement Black Lives Matter : « Faisons de cela une motivation pour continuer à moudre et se rappeler que l’excellence black est une forme de protestation. »



Réagir à cet article