La grève des greffiers empêche la poursuite des assises criminelles au TPI de Miragoâne

La session d’assises criminelles sans assistance de jury qui a débuté le lundi 27 juillet au tribunal de première instance de Miragoâne n’a pas pu suivre son cours mardi et mercredi en raison de la paralysie des activités provoquée par la grève des greffiers des 18 juridictions du pays.

Yoco Lortéus ylorteus@gmail.com
Par Yoco Lortéus ylorteus@gmail.com
29 juil. 2020 | Lecture : 2 min.

La session d’assises criminelles sans assistance de jury qui a débuté le lundi 27 juillet au tribunal de première instance de Miragoâne n’a pas pu suivre son cours mardi et mercredi en raison de la paralysie des activités provoquée par la grève des greffiers des 18 juridictions du pays. Ces derniers observent un arrêt de travail pour exiger notamment de meilleures conditions de travail, le paiement d’arriérés de salaire et l’octroi de carte de débit.

Malgré la tenue d'une rencontre lundi au ministèr

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX INSCRITS

Inscrivez-vous gratuitement

Il vous reste 85% à découvrir. Inscrivez vous pour lire la suite de cet article.

Réagir à cet article

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

Pas de commentaire

Les commentaires sont ouverts à tous les inscrits. Ils font l'objet de modération. Ils seront supprimés s'ils sont jugés non conformes à la charte .

Réservé aux inscrits

Veuillez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.