« Nous avons un président qui ne montre pas qu’il comprend son job », dixit Evans Paul

Publié le 2020-07-29 | Le Nouvelliste

La démission en bloc des membres du Conseil électoral provisoire assombrit un peu plus les perspectives électorales. Le pays s’est enfoncé dans la crise. Pour Evans Paul, le principal responsable de cette situation n’est autre que le président Jovenel Moïse. « Nous sommes dans cette crise parce que nous avons un président qui ne montre pas qu’il comprend son job», a commenté l’ancien Premier ministre, qui condamne les déclarations faites par le chef de l'État Jovenel Moïse dans le Nord la semaine dernière. Le président de la République a déclaré qu’il est celui qui a le plus de pouvoir dans le pays. « C’est une déclaration irresponsable qui manque d’humilité. Même quand on a le pouvoir, on n’a pas besoin de s’en vanter…. C’est un dérapage. Et ce type de dérapage ne facilite pas l’atmosphère du dialogue. Le président ne met pas les gens en confiance », selon Evans Paul, qui promeut le « vivre-ensemble ».

«  Kèlkeswa eleksyon ki fèt la nan peyi a, à qui veut l’entendre, yo p ap janm ka pran pouvwa sa nan men nou ankò », avait déclaré le président Jovenel Moïse lors d'un « dialogue communautaire », une émission avec assistance, réalisée par l’équipe de communication du Palais national. Evans Paul affirme qu’il n’avait pas entendu personnellement ces déclarations. « Mais si c’est vrai, ç'aurait été très grave », a estimé le politicien, qui s’appuie sur le principe selon lequel tous les acteurs doivent avoir au départ les mêmes chances en participant à une compétition électorale.    

L’ancien Premier ministre, qui invite toujours les acteurs politiques à trouver des accords sur leurs désaccords, explique que les déclarations dans un camp ou dans un autre ont le pouvoir d’«empoisonner l’atmosphère ». Mais c’est pire quand c’est un président qui s’exprime, a fait savoir l’ex-chef de gouvernement. La crise, a-t-il dit, est fonction de ceux qui sont au pouvoir et ceux qui tentent de prendre le pouvoir.

« On n’organise pas une élection pour organiser une élection. On organise une élection afin qu’il y ait harmonisation au niveau de la société », a précisé Evans Paul, qui invite au dialogue.  

Sur la démission des conseillers électoraux, Evans Paul estime que cela ne fait pas avancer les choses. « D’une manière ou d’une autre, il nous faut organiser des élections puisqu’on est dans un régime démocratique, que ça soit avec le président Jovenel Moïse ou avec quelqu’un d’autre », a-t-il indiqué. Mais le politicien dit comprendre les membres du Conseil électoral qui ne se sentaient pas confortables pour organiser les élections.   

Danio Darius Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".