Intempéries

Cyclone tropical : Haïti en état d’alerte orange

Publié le 2020-07-29 | Le Nouvelliste

Le système cyclonique potentiel #9 menace de toucher les côtes nord d’Haïti par des pluies régulières modérées à fortes à partir du jeudi 30 juillet très tôt dans la matinée. Selon les prévisions de l’Unité hydrométéorologique (UHM), ces pluies s’intensifieront et se propageront graduellement sur le pays pendant toutes la journée, et les vents les plus forts s’étendent loin du centre dans le demi-cercle nord de la trajectoire. Les autorités appellent la population dans les zones à risques à la vigilance et au respect des consignes.

En mi-journée du mercredi 29 juillet, le mauvais temps était localisé à 560 km au sud-est de San Juan, Porto Rico, avec des rafales allant jusqu’au 75 km/h  et se déplaçant à une vitesse ne dépassant pas 37 km/h.

Selon le dernier bulletin du l’Unité hydrométéorologique (UHM), un éventuel renforcement est possible avant que le système n'atteigne les côtes est de la République dominicaine d’ici à ce jeudi. « Les précipitations qui pourraient s’abattre sur Haïti dans les prochaines 24 heures sont susceptibles de provoquer des risques d’inondation, de glissement de terrain et de crues éclairs, d’abord sur les portions nord et l’ensemble du territoire », a informé l’UHM.

Par conséquent, la Direction générale de la Protection civile, le SPGRD, de concert avec l’UHM, a annoncé mercredi l’activation du Plan national de gestion des risques et des désastres avec un niveau de vigilance orange; ce qui voudrait dire que les  impacts du mauvais temps sont attendus dans un délai de 24 à 36 heures sur le pays.

« Par rapport aux conditions de mer dangereuses qui seront installées sur les côtes du grand Nord et le Golfe de La Gonâve à partir de ce mercredi soir, la SEMANAH, de concert avec l’UHM, annonce l’interdiction de toutes les opérations de cabotage sur les régions côtières nord et sur le Golfe de La Gonâve dès cet après-midi », a fait savoir le bulletin de l’UHM.

Les autorités centrales ont donc appelé la population haïtienne à faire preuve de prudence et à rester à l’écoute des bulletins météorologiques de l’UHM et aussi des autorités de leurs zones respectives pour savoir les comportements à adopter à l’occasion du passage de cet évènement cyclonique dangereux.

La Protection civile se mobilise

Joint par téléphone en fin d’après-midi, le coordonnateur de la Protection civile, le Dr Jerry Chandler, appelle à la prudence. Selon lui, le grand Nord, comme tout le pays, est menacé. « J’ai parlé à mon homologue de la protection de Puerto Rico qui m’a dit que les Portoricains commencent déjà à ressentir les effets. Ce sera le cas pour nous jeudi matin. La tempête sera au large des côtes nord d’Haïti dès jeudi soir. Probablement, les impacts se feront sentir particulièrement dans les départements du Nord, du Nord-Est et du Nord-Ouest. Mais ce sont des prévisions qui peuvent changer à tout moment. Cela dit, tous les départements risquent de connaître de la pluie et du vent », a fait savoir le numéro un de la DPC.

Plus loin, Jerry Chandler s’est montré préoccupé du niveau de saturation du sol dans les différents départements provoquée par les dernières pluies, ce qui, selon lui, est susceptible de causer des inondations en cas de pluies occasionnées par cette tempête. « À ce sujet, tous les départements nous préoccupent. La Grand’Anse et l’Artibonite ont un niveau de saturation extrême de plus de 65%. Les départements du grand Nord ont un niveau de saturation moyen de 50 à 60%. Par rapport à la pluviométrie que cette tempête pourrait entraîner, tous les départements peuvent connaître une saturation de 100%, ce qui peut provoquer des glissements de terrain, des inondations, etc. », a-t-il soutenu. 

Le responsable de la Protection civile a assuré que les structures étatiques concernées sont mobilisées pour apporter les réponses. « La Cellule d’opération d’urgence nationale (COUN) est activée. Ce mercredi, nous avons rencontré toutes les institutions et tous les groupes impliqués dans la gestion des urgences et catastrophes y ont pris part. Nous avons analysé ce qui peut être fait en fonction des disponibilités de chaque secteur, ce, par rapport aux scénarios. Nous avons eu également une réunion avec le Comité national de gestion des risques et des désastres, présidé par le Premier ministre.  Nous avons fait une présentation au comité pour expliquer ce qui va se passer et nous avons demandé aux ministères sectoriels de mettre leurs ressources à notre disposition si quelque chose se passe », a-t-il fait savoir, ajoutant que les différents Centres d’opération d’urgence départementale (COUD) sont également activés.

Les consignes à respecter

D’abord, les autorités demandent à la population de rester à l’écoute des bulletins météorologiques ; de rester  à l’écoute des consignes émises par les autorités locales ; de mettre en lieu sûr les documents importants ; de préparer des  kits alimentaires ;  de se préparer à évacuer les zones exposées aux inondations et glissements de terrain : (bords de mer, ravines, rivières, flancs des montagnes, etc.); de ne traverser les rivières en crue sous aucun prétexte; en cas d’orages et de vents violents, ne pas s’abriter près des fenêtres et en zone boisée; de sécuriser tout ce qui peut être emporté par le vent et qui se trouve à l’extérieur de la maison comme les poubelles, les outils, les affiches, les lampes, les décorations et les ampoules. Enfin, descendre tout objet lourd haut placé comme les antennes, enseignes, entre autres.

Robenson Geffrard et Jean Daniel Sénat Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".