Le professeur Jozef Kwaterko appelle AYITI College à respecter ses engagements envers des étudiants haïtiens en difficulté en Pologne

Professeur titulaire à l'Université de Varsovie, spécialiste des cultures et littératures francophones des Amériques (Québec, Haïti, Antilles françaises), directeur du Centre de Recherche en civilisation canadienne-française et en Littérature du Québec, Jozef Kwaterko alerte sur des difficultés financières auxquelles font face des étudiants haïtiens en Pologne. Selon lui, AYITI College a fait venir, en octobre 2019, à Varsovie, huit jeunes citoyens haïtiens, détenteurs du baccalauréat, en vue de leur faciliter les études supérieures ici. « Ces jeunes depuis janvier 2020 se sont adressés à moi en cherchant de l'assistance et du soutien, se sentant complètement abandonnés par Ayiti College qui n'a pas assumé ses engagements administratifs et financiers à leur égard. Nous sommes le 26 juillet, ma lettre à Ayiti College date du 3 juillet. Aucun problème que j'y expose n'a été résolu », déplore le professeur Jozef Kwaterko dont Le Nouvelliste publie ci-après la lettre adressée à Abraham Sean Cormier, directeur exécutif de la Fondation AYITI COLLEGE.

Jozef Kwaterko
Par Jozef Kwaterko
04 août 2020 | Lecture : 15 min.

Bonjour Monsieur Cormier,

Mon message sera long, armez-vous de patience svp et ne sautez svp aucune phrase en me lisant. Je m'excuse pour d'éventuelles coquilles d'orthographe

Je me décide à vous écrire avec chagrin et colère. Alarmé que je suis par huit bacheliers haïtiens que la Fondation Ayiti College que vous dirigez avait fait venir précipitamment (à cause du « peyi lòk ») le 6 octobre 2019 en Pologne, en vue de leur permettre d'entamer les études supérieures en Europe.

Je vous ai déjà

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX INSCRITS

Inscrivez-vous gratuitement

Il vous reste 85% à découvrir. Inscrivez vous pour lire la suite de cet article.

Réagir à cet article

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

Pas de commentaire

Les commentaires sont ouverts à tous les inscrits. Ils font l'objet de modération. Ils seront supprimés s'ils sont jugés non conformes à la charte .

Réservé aux inscrits

Veuillez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.