Tadia, la nouvelle voix féminine à découvrir

Il y a un an, Tadia Toussaint, musicienne et chanteuse d’origine haïtienne, a pris la décision de faire carrière dans le quatrième art, sa réelle passion. Tadia a grandi dans un univers musical. Pendant toute son enfance, elle a suivi de nombreux cours et programmes de musique jusqu’à atteindre les couloirs de la Juilliard School of Music. À la rencontre d'une jeune pépite de l’industrie musicale.

Publié le 2020-07-14 | lenouvelliste.com

Tadia Toussaint a vu le jour dans la ville de New York en 1993. Ses parents étant d’origine haïtienne, elle affirme avoir souvent visité l’alma mater, même si elle a passé la quasi-totalité de son enfance au cœur de la ville qui ne dort jamais. C’est aussi là que ses parents ont découvert son talent et depuis, sa mère l’a inscrite a de nombreux programmes de musique.

Encouragée par sa mère, la fillette de l'époque était la star de tous les évènements de son environnement. « Je chante depuis toute petite ; il n'y a pas longtemps, j’ai retrouvé une photo de moi en train de chanter alors que j’avais neuf ans. Je me produisais dans les fêtes, les mariages, à l’église, partout où l’on m’invitait », se rappelle la jeune femme de 27 ans qui a connu le podium de Ayiti Deploge et participé récemment au Bayo Tour de Michael Brun.

Après avoir obtenu un bac en journalisme, Tadia a travaillé pendant quelque temps dans un média avant de tout claquer pour s’adonner à ce qu’elle aime vraiment. « C’était une très bonne opportunité. J’avais un emploi de rêve, mais je ne m’y retrouvais pas totalement. Je me suis dit qu’il fallait que je retourne à mon premier amour, à ce qui me comblait : la musique », confie la chanteuse qui a pris la décision de lancer sa carrière musicale en 2019 avec le titre « Down Low », avant de sortir un peu plus tard « Worth it ».

Tadia chante un mélange de compas, hip-hop, R'n'B, afro, pop. « C’est un mariage de tous les sons que j’ai consommés en grandissant à New York. Je me suis inspirée de ce tout pour créer un son qui va m’identifier en tant qu’artiste », explique-t-elle.  Au stade de promotion, Tadia, toute nouvelle dans l’industrie musicale, veut avant tout constituer son « fan base ». « Je partage des histoires, et pour cela je dois avoir des fans, un public qui m’écoute. Je sais que ce ne sera pas facile de bâtir cette carrière et conquérir un public, mais je travaille avec engouement pour offrir du contenu lourd afin d’attirer ce public que je vise. »

Également femme d’affaires, madame gère parallèlement « Fè m Bèl », une entreprise offrant des services de beauté à domicile ainsi qu'une boutique en ligne. Mais plus concentrée sur sa carrière de chanteuse, Tadia dit travailler sur de nombreux projets dont la sortie de certains morceaux en collaboration avec d’autres artistes pour les mois à venir. En attendant, elle vous invite à découvrir ses deux compositions « Down Low » et « Worth it ».



Réagir à cet article