Les avis de voyage recommandant d’éviter Haïti toujours en vigueur

Publié le 2020-06-29 | Le Nouvelliste

Alors que le gouvernement haïtien vient de procéder récemment à la levée officielle de l’interdiction, trois mois après, sur le transport aérien suite à l'identification des premiers cas de Covid-19, Haïti figure toujours sur la liste des pays à éviter par les ressortissants étrangers, si l'on en croit les avis de voyage émis par les services de voyage des principales chancelleries, à savoir les États-Unis, la France et le Canada.

Si les lignes aériennes ont eu le feu vert du gouvernement pour rependre leurs vols sur le pays dès ce mardi 30 juin, les messages de dissuasion des services de voyage des principales chancelleries susmentionnées à l’endroit de leurs ressortissants souhaitant se rendre en Haïti sont maintenus, voire renforcés. Pas uniquement à cause de la pandémie de Covid-19.

En effet, l’avis de voyage niveau 4 (Do not travel) du Département d’État américain sur Haïti, en date du 5 mars 2020, n’a pas été modifié tandis que l’avis de niveau 4 - «Ne voyagez pas pour cause de santé mondiale (Global Health Advisory – Level 4 : Do not travel)» ne date que du 31 mars 2020.

« Le Département d'État conseille aux citoyens américains d'éviter tous les voyages internationaux en raison de l'impact mondial de la Covid-19 […] Les citoyens américains qui vivent à l'étranger devraient éviter tous les voyages internationaux. De nombreux pays connaissent des flambées de Covid-19 et appliquent des restrictions de voyage et des quarantaines obligatoires, la fermeture des frontières et l'interdiction d'entrée pour les non-citoyens sans préavis », peut-on lire sur le site web du Département d’État américain dans un message en lien avec la Covid-19 et qui s’adresse d’une manière générale à tout voyageur ou au voyageur américain.

S’agissant de l’avis de voyage sur Haïti en particulier, Washington avait justifié à l’époque la classification d’Haïti sur la liste noire des pays à ne pas visiter par les ressortissants américains (en compagnie des pays comme l'Iraq, le Yémen, le Soudan du Sud, la Syrie, la Somalie, l'Afghanistan et la Libye) comme étant une réponse à la montée en puissance de l’insécurité dans le pays depuis le mois de janvier 2020.

D’ailleurs, la fiche présentant un résumé de la situation sécuritaire du pays sur le site web du Département d’État se lit ainsi : « Les crimes violents, tels que les vols à main armée et le détournement de voitures, sont courants. L'enlèvement est répandu […] Les manifestations, les brûlures de pneus et les barrages routiers sont fréquents, imprévisibles et peuvent devenir violents. »

Pour sa part, le ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères a conseillé aux citoyens français de différer tout voyage en Haïti. Dans une note de sécurité datant du 20 mars 2020, en remplacement de celle du 14 février 2020, le Quai d'Orsay en évaluant la situation en Haïti, en plus de la Covid-19, fonde sa recommandation sur le risque d’enlèvement dont les Français peuvent faire l’objet durant leurs déplacements à travers le pays.

« Les violences d’origine politique qui ont entraîné une longue paralysie du pays ont pris fin à la mi-novembre 2019. Toutefois l’évolution de la situation reste très incertaine et le niveau d’insécurité élevé. Depuis le mois de janvier, le pays connaît une très forte augmentation du nombre des enlèvements contre rançon avec un risque particulièrement élevé. Dans ce contexte, il est fortement recommandé de reporter tout voyage jusqu’à nouvel ordre. Sur place, il convient de faire preuve de la plus grande vigilance, de proscrire les déplacements à pied et de se tenir à l’écart de tout rassemblement », met en garde le site web du Quai d'Orsay.

 S’agissant du gouvernement du Canada, sa dernière mise à jour de ses avertissements officiels de sécurité dirigés aux Canadiens qui voyagent ou habitent en Haïti remonte au 22 juin 2020 et restera valide au 29 juin 2020. Ottawa soutient n’avoir effectué qu’un changement mineur dans cette dernière mise à jour tandis que le message est resté le même: « Évitez tout voyage non essentiel » en Haïti en raison des troubles civils qui pourraient sévir à travers le pays. « La situation en matière de sécurité pourrait se détériorer rapidement », avertit la diplomatie canadienne.

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".