Trafic aérien

Les lignes aériennes reprennent leurs vols réguliers sur Haïti, le gouvernement rassure et défend sa décision

Air Transat, Jet Blue, American Airlines, Sunrise…les compagnies aériennes reprennent leurs vols réguliers dans le ciel d’Haïti à partir de ce 1er juillet. S’il revient au gouvernement haïtien de prendre les mesures nécessaires à l’aéroport pour limiter la propagation du coronavirus, le port de masque sera obligatoire dans tous les avions. Certaines compagnies ont confié au Nouvelliste qu’elles vont laisser les rangées libres du milieu afin de favoriser une meilleure circulation…

Publié le 2020-06-26 | Le Nouvelliste

C’est la compagnie Jet Blue qui effectuera le premier vol régulier officiel sur Haïti trois mois après la suspension des activités aériennes dans le pays à cause de la Covid-19. « Pour ce 1er juillet, on aura des vols sur Fort Lauderdale et New York », a confirmé au Nouvelliste une source proche de Jet Blue, soulignant que le port du masque est obligatoire pendant toute la durée du vol. « Nous garderons les sièges du milieu vides, » a fait savoir la compagnie.

American Airlines, quant à elle, reprendra ses vols le 7 juillet prochain. Officiellement, Air Transat reprendra ses vols sur Haïti le 29 juillet avec un vol aller-retour Montréal/Port-au-Prince. Des sources proches de ces trois compagnies ont fait savoir au journal que le port du masque est obligatoire pendant toute la durée du vol, et ce, jusqu’à nouvel ordre.

Dans un communiqué, la compagnie Sunrise a annoncé la reprise de ses vols sur Haïti le 3 juillet. « C’est le 3 juillet que Sunrise Airways reprendra ses vols commerciaux entre Santo domingo (République Dominicaine) et Port-au-Prince (Haïti). La reprise débutera avec quatre vols hebdomadaires du lundi au vendredi jusqu’au 31 juillet 2020 date à laquelle les fréquences devraient augmenter », lit-on dans le communiqué.

« Sunrise Airways fait de la sécurité et de la santé de ses passagers une priorité. En coopération avec les autorités nationales et internationales nous avons pris toutes les mesures sanitaires nécessaires pour assurer la protection des passagers, du personnel au sol et navigant face à la Covid-19. Sunrise Airways a étendu au 31 décembre 2020 la suppression des frais de modification sur les billets existants et ceux déjà réservés avant mars 2020 », a précisé le communiqué.

Le directeur général de l’Office national d’aviation civile (OFNAC), Olivier Jean, a fait savoir que l’aéroport international Toussaint Louverture ne pourra pas accueillir plus que deux avions en même temps, au départ et à l’arrivée. Une façon de faire respecter la distance physique, a-t-il ajouté.  « Nous voulons éviter qu’il y ait trop de passagers à la salle d’arrivée et aussi à la salle de départ. Le traitement des passagers se fera différemment. C’est pourquoi on leur demande maintenant d’arriver à l’aéroport trois heures à l’avance », a fait savoir Olivier Jean, soulignant qu’il y a tout un protocole pour accueillir les passagers et éviter la propagation du coronavirus.

Le gouvernement rassure et défend sa décision

« On veut rassurer les voyageurs, nos compatriotes de la diaspora qui veulent rentrer dans le pays et la population de cette décision. Elle est le résultat d’un travail d’équipe, des sacrifices de plusieurs secteurs », a, d’entrée de jeu, indiqué la ministre du Tourisme, qui précise qu’un task force a été mis sur pied après la fermeture de l’aéroport. Coiffé par le ministère des Travaux publics, ce comité était constitué des ministères des Affaires étrangères, des Haïtiens vivant à l’étranger, de l’OFNAC, l’AAN, la Police nationale d’Haïti (PNH), la Douane, les compagnies aériennes et les services au sol entre autres.

Pour cette reprise des vols et pour le respect scrupuleux des nouvelles exigences, les autorités ont défini un nouveau protocole pour le départ. Celui-ci concerne tous les intervenants du secteur aéronautique. Avant d’établir ce protocole, les autorités ont réalisé plusieurs simulations à partir des vols qui ont été autorisés.  Les simulations ont permis de renforcer les nouveaux dispositifs. « Je veux que vous sachiez que ces démarches répondent aux critères de l’OACI, organisation responsable du trafic aérien », a affirmé la ministre Jean, qui a souligné l’importance de ce document grâce auquel des réaménagements ont été apportés afin de faire respecter les gestes barrières.

À en croire la ministre du Tourisme, un voyageur peut être contraint de ne pas prendre son vol si les agents du ministère de la Santé publique et de la Population ne l’autorisent pas. Il sera question désormais de se faire tester (prise de température) avant d’avoir accès à l’aéroport international Toussaint Louverture. « Pour entrer à l’aéroport, le port de masque est obligatoire en tout temps », a-t-elle annoncé, indiquant que des gens y seront repositionnés afin de rappeler aux usagers de la « porte d’entrée » du pays de respecter les gestes barrières. Entre autres mesures prises, la ministre Myrian Jean indique que des dispositions ont été adoptées notamment afin de désinfecter les bagages des voyageurs. Des points de filtrage ont été placés ainsi que des écrans de protection plexiglass sur les comptoirs et des caméras thermiques.

 « On ne pouvait pas ne pas ouvrir l’aéroport », déclare la ministre, annonçant que le pouvoir exécutif prendra au fur à mesure les mesures qui s’imposent. Dans la même veine, le ministre des Travaux publics, Transports et Communications a soutenu que le secteur aéronautique ne représente pas une source de propagation du nouveau coronavirus.  « Si l'on applique les mesures barrières, c'est-à-dire se laver les mains, respecter la distanciation sociale, éviter les attroupements, l’ouverture d’un aéroport ne sera pas un danger », argue Nader Joiséus tout en ajoutant que « ce ’n’est pas l’ouverture de l’aéroport qui va causer une flambée des cas mais plutôt les mauvais comportements de la population qui peuvent l’entraîner. Le masque doit fait partie de votre habillement. Il est important. Si l'on repecte les mesures, la maladie ne va pas se propager ».

Dans la foulée, le ministre des TPTC a souligné le rôle que représente un aéroport dans le développement d’un pays. Dans le cas d’Haïti, il a évoqué des chantiers créant beaucoup d’emplois qui sont interrompus en raison du fait que la firme de construction ne peut pas rentrer dans le pays. Il a cité le chantier de construction du tronçon Cayes-Jérémie qu’exécute la firme dominicaine Estrella, le chantier Ennery-Plaisance ; Plaisance / Camp-Coq ; Hinche-Maïssade. « On a besoin que ces travaux redémarrent. On souhaite que les firmes reviennent au pays pour achever ces travaux », a poursuivi l’Ing. Joiséus.

Le port du masque est obligatoire aussi en tout temps à l’aéroport international Toussaint Louverture. Des agents de santé publique prendront la température des passagers, qui auront aussi à remplir un formulaire. « Il y aura un test préliminaire au sein de l’aéroport. C’est le ministère de la Santé publique qui va décider si le voyageur peut rentrer chez lui ou pas », a fait savoir le ministre des Travaux publics, Transport et Communications Nader Joaséusvendredi en conférence de presse.

Si à l’aéroport le passager  ne présente aucun signe s’apparentant à la Covid-19, il sera autorisé à rentrer chez lui pour rester en quarantaine pendant 14 jours, a fait savoir l’ingénieur Joaséus.

Selon le ministre, ce n’est pas la réouverture de l’aéroport qui va occasionner la propagation du coronavirus, mais le mauvais comportement de la population.

D'après les informations des autorités sanitaires haïtiennes, jusqu’au jeudi 24 juin, le pays comptait 96 décès, 5 543 cas de contamination et 574 patients ayant récupéré.

Robenson Geffrard et Edrid St-Juste Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".