De la difficulté de poser le diagnostic de la Covid-19 en Haïti

Publié le 2020-05-19 | Le Nouvelliste

La Covid-19 bat son plein en Haïti, le dire est un euphémisme. À rebrousse-poil des cas qui augmentent, c'est surtout la passivité de la population qui inquiète. Sensibles et agressifs à la moindre annonce d'installation d'un centre de prise en charge de la Covid-19, les gens vivent dans un scepticisme difficile à comprendre, ainsi ils risquent de creuser leur propre tombe. Cependant, plus que tout, la difficulté d'établir le diagnostic, l'absence de visage académique dans la sensibilisation, la prédominance de certaines comorbidités, le retard dans la prise en charge et la nébuleuse de symptômes atypiques confortent les malades dans leur déni, trompent parfois les professionnels de santé et laissent la lutte contre la Covid-19 en Haïti dans les starting blocks.

Covid-19 et les maladies rénales 

Plusieurs études ont démontré l'impact de la Covid-19 sur les reins. Capable de provoquer une atteinte rénale, la Covid-19 peut aller jusqu'à précipiter un patient dans un état d'insuffisance rénale aiguë. Le docteur Jean-Hénold Buteau, professeur de néphrologie à l'Université d'État d'Haïti, relate deux types d'atteinte rénale liés à la pandémie. «Il y a un impact direct sur les reins, cela s'explique par la toxicité du virus sur certaines cellules rénales», relate le nephrologue, qui souligne d'un autre côté que la Covid-19 peut carrément aggraver une pathologie rénale sous-jacente.

Toujours pour le professeur de sémiologie rénale, la Covid-19 n'explique pas toujours l'apparition de certaines maladies. «La personne peut souffrir d'une pathologie bien précise et avoir été testée positive pour le SARS-COV-2. Il ne faut pas tout expliquer systématiquement par la présence de la pandémie».

Par ailleurs, il reconnaît que dans la sémiologie actuelle, il y a une forme de diarrhée associée à de la fièvre qui doit faire penser à la Covid-19. Les professionnels de santé doivent rester lucides. On ne s'affole pas, mais on ne minimise pas non plus, préconise le Dr Buteau.  «Aujourd'hui toute fièvre inexpliquée, sans symptômes accompagnateurs doit être considérée comme étant liée à la Covid-19 jusqu'à preuve du contraire. D'où la nécessité d'augmenter la capacité du système de santé à tester les gens.»

Une méningite, un trauma crânien, une diarrhée presque anodine, une asthénie, une fièvre, une cardiopathie, des manifestations dermatologiques, la constatation d'une hypoxemie, plus rarement une toux, autant de signes, de symptômes et de maladies, autant de malades testés positifs souvent de manière fortuite.

Les cardiopathies peuvent révéler la Covid-19 

Les personnes qui souffrent d'une maladie chronique ont tendance à remettre en question le poids de la Covid-19 comme facteur aggravant. C'est le cas notamment de ceux qui sont atteints de maladies cardiovasculaires. 

«Dans la compréhension de la maladie, les complications cardiovasculaires arrivent dans la phase 2 de l'évolution de la maladie ; mais dans certains cas la Covid-19 peut se manifester systématiquement sous la forme d'une cardiopathie», explique le Dr Rodolphe Malebranche, responsable de la résidence hospitalière à l'Hôpital de l'université d'État d'Haïti.

Plus loin, l'ancien ministre de la Santé, cardiologue de renom, estime que le monde scientifique s'était trompé sur la maladie. 

«Avant, on pensait que la Covid-19 était une maladie respiratoire qui entraîne des complications cardiovasculaires, mais à force d'observer l'évolution de la maladie, on se met d'accord sur le fait qu'aujourd'hui la Covid-19 est considérée comme une maladie cardiovasculaire.»

La difficulté de diagnostiquer la Covid-19 dans certains cas s'explique par le côté pléomorphe de la maladie. Elle peut prendre plusieurs formes :  les scientifiques doivent rester aux aguets, confie le cardiologue. 

Nul doute que la fièvre fait partie des symptômes les plus couramment rencontrés dans le cadre de cette pandémie, mais le Dr Rodolphe Malebranche rappelle que cette maladie peut se présenter d'emblée sous la forme d'une embolie, d'un infarctus du myocarde et autres atteintes cardiovasculaires qui entraînent dans quelques cas la mort subite. Cela s'explique, entre autres, par le fait que le virus provoque la formation de caillots dans les vaisseaux sanguins. «Respecter les consignes des autorités, utiliser les masques constamment pour nos déplacements qui doivent être désormais très limités sont parmi les conseils qui, selon le Dr Rodolphe Malebranche, peuvent nous aider à renverser la situation en notre faveur». 

La Covid-19 : une maladie sournoise 

«Il est inutile de désigner des centres hospitaliers destinés à recevoir les cas de Covid-19. Il en est de même pour la population : si vous voulez détruire des centres de prise en charge de la Covid-19, il faut détruire tous les centres hospitaliers. Aujourd'hui, n'importe quel patient, parallèlement aux autres maladies, peut avoir la Covid-19. Si on ne doit pas recevoir de cas Covid-19, la meilleure décision serait de fermer l'hôpital puisqu'il y a beaucoup de personnes asymptomatiques», explique le directeur d'un des plus grands hôpitaux de l'aire métropolitaine. 

Ce directeur renchérit pour rappeler à la population que dans plus de 60% des cas, la Covid-19 peut être asymptomatique ; dans environ 20% des cas, elle se manifeste par très peu de symptômes tels que la fièvre, le mal de tête et les courbatures. «N'importe quel patient que l'on reçoit aujourd'hui peut être un cas Covid-19 asymptomatique et capable de transmettre la maladie. Le moment est venu de faire face à cette nouvelle réalité et de l'affronter avec courage. Le déni peut nous causer plus de tort que la maladie elle-même», prévient ce médecin très respecté. Il souligne par ailleurs qu'il lui est déjà arrivé de tester un patient pour un simple malaise et que le test s'est révélé positif.

Toute fièvre accompagnée de toux est un cas suspect de Covid-19

Conscient de cette difficulté à diagnostiquer cette maladie et le fait que la population a une idée assez cataclysmique de la Covid-19, le ministère de la Santé publique et de la Population propose depuis plusieurs semaines une redéfinition des cas suspects.

"Toute personne présentant une fièvre supérieure ou égale 38°C, ou antécédent de fièvre, accompagnée de toux avec ou sans difficultés respiratoires, céphalée, courbatures et/ou éventuellement ayant eu contact avec un cas confirmé de Covid-19" doit être considérée comme un cas suspect, selon le MSPP

Doit être aussi considérée comme un cas suspect de Covid-19, "Toute personne présentant une altération subite du goût (agueusie) ou de l'odorat (anosmie). Toute personne en provenance d'une zone à risque avec des symptômes compatibles à la Covid-19".

In fine, un cas suspect est toute personne chez qui un personnel de santé pose un diagnostic de Covid-19.

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".