Covid-19 : le maire de Port-au-Prince évoque l’absence de cohésion entre les autorités centrales et locales

Publié le 2020-05-12 | lenouvelliste.com

La ville de Port-au-Prince, la plus dense du pays, enregistre jusqu’ici, selon les derniers chiffres officiels, le plus grand nombre des cas testés positifs au coronavirus (Covid-19). Néanmoins, il y a un manque de communication et une absence de cohésion entre les autorités centrales et les autorités locales, selon Youri Chevry, le principal de cette municipalité, invité mardi soir sur le plateau de l’émission « Haiti, sa k ap kwit » réalisée sur la Télé 20.

En dépit de la gravité de la situation de crise provoquée par le coronavirus, les relations  (en termes de cohésion) entre les autorités locales et les autorités centrales sont loin d'être bonnes, notamment dans la gestion coordonnée de la maladie, a déploré le  maire de la capitale, Youri Chevry, qui évoque toutefois ses bonnes relations avec le directeur départemental de l’Ouest de la Santé publique.

Actuellement, dans la commune, environ 1 300 jeunes ont bénéficié d’une formation afin de pouvoir mener des campagnes de sensibilisation de la population au coronavirus. En collaboration avec d’autres acteurs, le premier citoyen de Port-au-Prince relate que la mairie dispose de cellules de gens (munis de matériel pour se protéger) dans des espaces pour donner des explications sur la maladie au besoin. Le maire a fait état des réticences de la part des citoyens auxquels les autorités de l’État n’inspirent pas confiance.

Par ailleurs, le maire de Port-au-Prince souligne qu’il n’est pas impliqué dans la distribution de nourriture organisée par les autorités centrales auprès de la population, ni la logique de distribution d’argent à travers le service MonCash. Youri Chevry, dont le mandat arrive à terme en juillet prochain, souligne être confronté à des problèmes de moyens pour mener tout un ensemble d’actions dans l’intérêt de la population.

Pour le moment, la mairie souhaite procéder au nettoyage de la capitale, continuer à informer et sensibiliser la population à la maladie afin d’éviter sa propagation sur le territoire. La municipalité entendait distribuer de l’eau dans les quartiers à la population confrontée à  une carence d’eau dans cette commune où l’insalubrité bat son plein. À ce niveau aussi, le maire se plaint de l’absence du support de l’Etat qui l’empêche de s’atteler à sa tâche.



Réagir à cet article