COVID-19: Les sages-femmes haïtiennes assurent la continuité des services de santé maternelle et de santé sexuelle et reproductive

Publié le 2020-05-07 | Le Nouvelliste

L’Association des Infirmières Sages-Femmes d’Haïti (AISFH) organise, avec le support de l’UNFPA, le Fonds des Nations Unies pour la Population, une enquête en ligne financée par les Affaires mondiales Canada (AMC), auprès de l’ensemble de ses membres répartis dans tout le pays. Cette enquête qualitative s’étale sur 2 semaines. Elle vise à se renseigner sur l’environnement de travail des sages-femmes dans cette période de crise sanitaire provoquée par le coronavirus, de sorte à voir comment appuyer le ministère de la Santé publique et de la Population pour la poursuite des soins de santé maternelle et de santé reproductive.

L’enquête adresse des questions relatives notamment au respect des règles de protection dans les institutions où travaillent les sages-femmes. Elle cherche aussi à s’assurer de la santé mentale des sages-femmes, à savoir si elles sont informées et formées sur le Covid-19, si elles se protègent tout en protégeant les usagers des institutions sanitaires, si elles sont impliquées dans les discussions sur le réaménagement et la continuité des services.

Cette enquête en ligne fait suite à une série de séances de formation sur les mesures de prévention du Covid-19 organisées par l’AISFH, enavril 2020, à l’intention d’une quarantaine de sages-femmes provenant de diverses institutions du département de l’Ouest et d’une dizaine de coordonnatrices des comités départementaux de l’association. Cette formation a permis d’élargir les connaissances des coordonnatrices des comités départementaux de l’association sur la transmission de la maladie, la façon de la prévenir et de vivre avec elledans le casoù on la contracte sur le milieu du travail. L’enquête permet une prise de contact avec les sages-femmes sur tout le territoire national, en particulier celles qui n’étaient pas présentes à la formation.

Anticiper pour prévenir une comorbidité indirecte du Covid-19

A la lumière d’expériencesmalencontreuses de certains pays où la crise du Covid-19 a eu à impacter la santé maternelle et la santé reproductive en provoquant une surmortalité indirecte du coronavirus, l’AISFH, l’UNFPA et les Affaires mondiales Canada (AMC) ont voulu, à travers cette enquête, anticiper pour connaître les lacunes liées à la mise en oeuvre du protocole Covid-19 dans les institutions de santé afin de faire les ajustements nécessaires en vue de la continuité des services. Car même en période de pandémie, des femmes continuent de tomber enceintes, ont besoin d'accoucher avec l’assistance d’un personnel qualifié pour ne pas mourir endonnant la vie, les besoins en contraceptifs doivent être couverts pour éviter des grossesses non désirées, les survivantes de violence sexiste ont besoin d’être prises en charge. 

L’UNFPA travaille avec le gouvernement haïtien notamment et la société civile pour s'assurer de la continuité des services de santé reproductive et de santé maternelle durant cette pandémie à travers une campagne d’information publique et l’engagement communautaire en mobilisant les apports des sages-femmes, des agents communautaires et des professionnels de santé en général).

En effet, le MSPP organise, avec le support technique de l’UNFPA et l’appui financier de Affaires Mondiales Canada, une formation sur la continuité des services dans le contexte COVID-19 à l’intention des sages-femmes et responsables de santé reproductive au niveau des départements, les 7 et 8 mai 2020, à Port-au-Prince. Les sages-femmes auront à répliquer cette formation dans les institutions où elles travaillent au niveau des départements en coordination avec les directions.

Alo Saj Fanm

Parallèlement, l’UNFPA va mettre en place, en accord avec le MSPP, une série de capsules audiovisuelles sous format d’infos-services permettant de répondre à des questions multiples que les femmes enceintes et les communautés se posent en période d’épidémie. Elles seront bientôt communiquées aux radios communautaires et à travers les Sound Trucks et BoomBox pour atteindre les zones les plus reculées du pays. Le développement de ces capsules se fait en prélude au lancement en juin prochain d’un centre d’appel avec comme opératrices des sages-femmes qui répondront aux questions des communautés sur la santé de la reproduction, incluant la santé maternelle. Ces sages-femmes serviront d’intermédiaires entre les institutions sanitaires et les communautés, et orienteront les familles pour les références en cas de complications.

Des équipements de protection pour les prestataires

Dans la même veine, le MSPP, avec l’appui de plusieurs partenaires dont l’UNFPA, procèdera, dès la semaine du 11 mai, à la distribution de kits d’équipements de protection individuelle (EPI) aux prestataires des institutions sanitaires, notamment des sages-femmes, pour garantir la continuité des services de santé maternelle. Cette distribution débutera au niveau d’une cinquantaine d’institutions dans 5 départements. Ces kits comprennent des masques, des gants, des solutions de “hand sanitizer”, des sur-blouses, des lunettes de protection et des bonnets.

En outre, l’UNFPA, entant que “co-lead” avec l’OMS du pilier “contrôle et prévention des infections”, a approvisionné, de concert avec d’autres agences des Nations unies, 95 institutions sanitaires de différents départements du pays en seaux de lavage des mains, de sorte à rassurer prestataires et usagers et permettre par ainsi la continuité des services essentiels.

                                                                                                                      Vario Sérant

   

Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".