Rapatriement des Haïtiens par les USA : lettre ouverte au président Jovenel Moïse

Le Nouvelliste publie cette lettre ouverte adressée au président de la République, Jovenel Moïse, dans laquelle un ensemble d'organisations de défense des droits des migrants notamment l'exhorte à cesser de recevoir les déportations en provenance des Etats-Unis afin de limiter la propagation du COVID-19 sur le sol haïtien. A en croire ces organisations, les vols de déportations, à l'instar de celui prévu le jeudi 23 avril prochain, mettent non seulement les personnes expulsées en danger, mais menacent également de propager davantage le coronavirus en Haïti.

Publié le 2020-04-21 | Le Nouvelliste

Miami, le 21 Avril 2020

Son Excellence M. Jovenel Moise, Président de la République d'Haïti

Port -Au-Prince, Haiti

 Lettre Ouverte

M. le Président,   

129 haïtiens dont 49 mineurs seront déportés vers Haïti le jeudi 23 avril 2020. Family Action Network Movement (FANM) vous exhorte de cesser de recevoir  toutes les déportations provenant des États-Unis afin de stopper la propagation du COVID-19 sur le sol haïtien. Selon Reuters, trois (3) parmi les soixante-un (61) migrants expulsés par les États-Unis le 7 avril 2020 vers Haïti ont testés positifs pour le nouveau coronavirus pendant  qu'ils étaient encore en quarantaine en Haïti. Ce vol avait  soulevé des objections et de grandes préoccupations chez plusieurs législateurs et défenseurs des droits de l'homme aux États-Unis.  Le 20 avril 2020, Haïti a officiellement enregistré 57 cas de contamination, trois décès et aucun patient déclaré guéri, selon les autorités en santé publique (Le Nouvelliste). Ces vols de déportations mettent non seulement les personnes expulsées en danger, mais menacent également de propager le coronavirus en Haïti.  Comme vous le savez trop bien, Haiti est mal équipé pour faire face à une pandémie qui fait tant de ravages dans la nation la plus puissante du monde: les États-Unis d'Amérique.

Les vols de déportation vers Haïti ont la capacité de propager COVID-19 non seulement en Haïti, mais aussi à travers le monde entier. Haïti, en particulier, n'est malheureusement pas préparé à répondre à une pandémie étant donné son manque total d'infrastructure et son incapacité de fournir les soins les plus élémentaires à ses citoyens; et encore moins à répondre à un virus si dangereux. Haïti manque de respirateurs artificiels, d'unités de soins intensifs et d'équipements nécessaires pour le personnel médical. De plus, le pays est toujours sous le choc et ne s’est pas encore remis de la dévastation causée par le tremblement de terre de 2010, l'ouragan Matthew en 2016, l'épidémie de choléra importée,  l'instabilité économique et politique. Les systèmes d'eau et d'assainissement d'Haïti sont en ruine. Plus de soixante (60) pour cent de la population souffre de malnutrition. Haïti n'a pas la capacité de répondre à une pandémie de cette envergure. 

Selon l’article du  Miami Herald:  «Les nations des Caraïbes ne peuvent pas obtenir de masques américains, de respirateurs artificiels pour COVID-19 sous la politique de Trump», un porte-parole des douanes et de la protection des frontières des États-Unis a confirmé que son agence travaille avec la “Federal Emergency Management Agency” pour empêcher la distribution d’ équipements sanitaires tels que des masques et des gants, à l'étranger. Les respirateurs artificiels sont également sur la liste des interdits.

À la lumière des graves pertes en vies humaines causées par COVID-19, qui a déjà fait plus de 170,000 morts dans le monde, nous vous faisons cette requête importante non seulement pour demander au président Trump de mettre un moratoire sur toutes les expulsions imminentes, mais pour vous demander également de ne plus accepter les 

expulsés comme le fait le Guatemala. Les défenseurs des immigrants  aux États-Unis et dans le monde sont prêts à vous soutenir  totalement dans cet effort méritoire. Nous vous demandons d'agir sans tarder!

Pendant que nous unissons nos voix et que nous nous mobilisons pour soutenir Haïti en cette période de crise grave, nous, les organisations soussignées, restons convaincues que vous tiendrez compte de nos appels et que vous cesserez d'accepter toutes les expulsions provenant des États-Unis et d'autres pays vers Haïti. Agir différemment mettra non seulement Haïti mais d’autres pays en danger.

Cordialement,

Marleine Bastien, MSW, LCSW

Executive Director 

Family Action Network Movement, FANM

Liste d’ Organizations 

Father Reginald Jean-Mary, Notre D’Haiti Church

Gepsie Metellus, Sant La Haitian Neighborhood Center

Leonie Hermantin, Haitian Leader

Haitian Ladies Network

Sancha Etienne, Black Alliance for Just Immigrant (BAJI)

Steve Forester, Institute for Justice & Democracy in Haiti (IJDH)

Ira Kurzban, Immigration Attorney

Kurzban Immigration Sourcebook

Stephanie Phadael, Families Rights Network

Rosie Appolon, Bethel Church

Jack Lieberman, 350 South Florida

Progressive Jewish Action

South Florida Labor Community Alliance

Community Justice Project, Inc. 

FANM In Action

Tessa Paison, Haitian American Community Development Corporation (HACDC)

Maria Rodriguez, Florida Immigrant Coalition (FLIC)

FLIC Votes

Amos JeanGlaude, AEDAP, PR

Ovida Alva, Ayiti Toma

Archdeacon Jean Fritz Bazin, Episcopal Diocese of S Florida

Cc:   President Donald Trump, Senate Majority Leader Mitch McCobnell, House House Speaker Nancy Pelosi, Chairman Lindsey Graham, Senator Jim Risch, Senator Marco Rubio, Senator Rick Scott, Senator Diabnne Feinstein, Senator Chuck Grassley, Senator Patrick Leahy, Senator John Cornyn, Senator Dick Durbin, Senator Kamala Harris, Senator John KJennedy, Senator Mike Crapo, Senator Cory Booker, Senator Joni Ersnt, Senator Joshua Hawley, Senator Richard Blumenthal, Senator Mazie, Hirono, Senator Ben Sasse, Senator Christopher Coons, SenatorTed Cruz, Senator Amy Klobuchar,Rep. Eliot Engel, Rep  Brad Sherman, Rep. Gregory Meeks, Rep. Maxine Waters, Rep Fredericka Wilson, Rep. Donna Shalala, Rep Alcee Hastings, Rep. Debbie Wasserman-Schultz, Rep. Debby Murcasel-Powell,  Governor Ron DeSantis, DHS Acting Secretary Chad Wolf, USCIS National Acting Director : Mark Koumans, U.S. State Department Carol Z. Perez,  U.S. Ambassador Michelle Sison, Ambassador  Herve Denis, OAS General Secretary Luis Almagro, U.S.,  Prime Minister Joseph Jouthe  

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".