Coronavirus : Trump interdit aux fournisseurs américains d'exporter vers les Caraïbes des masques, gants et ventilateurs

Publié le 2020-04-14 | Le Nouvelliste

Les pays des Caraïbes ne devraient pas se tourner vers les États-Unis pour se procurer les équipements de protection personnelle (PPE) rares mais indispensables à la lutte contre la pandémie mondiale du coronavirus, a révélé le Miami Herald dans un article publié sur son site web le week-end écoulé.

Un porte-parole des douanes et de la protection des frontières des États-Unis a confirmé pour le Miami Herald que son agence travaille avec la FEMA (Federal Emergency Management Agency) pour empêcher les compagnies de distribution américaine de détourner des équipements de protection personnelle (PPE), tels que des masques et des gants, à l'étranger. Les ventilateurs sont également sur la liste de matériel interdit d'exportation en vertu de la loi « Defense Production Act », signée le 3 avril dernier par le président Donald Trump, qui donne non seulement au gouvernement fédéral plus de contrôle sur l'approvisionnement en fournitures liées aux coronavirus mais permet également à l'administration d'interdire certaines exportations.

Depuis la signature de ce mémorandum par le locataire de la Maison-Blanche, le Miami Herald rapporte que trois pays des Caraïbes - les Bahamas, les îles Caïmans et la Barbade - ont tous eu des conteneurs d’équipements de protection personnelle achetés auprès de fournisseurs américains interdits d'entrée sur leur territoire par l'agence des douanes et de la protection des frontières américaines.

Dans le cas de la Barbade, une cargaison de 20 ventilateurs achetés par un philanthrope n'est pas jamais arivée à destination, a annoncé le 5 avril dernier le ministre de la Santé, le lieutenant-colonel Jeffrey Bostic qui, après avoir accusé les États-Unis d'avoir saisi la cargaison, a fait savoir à un journal local que le retard avait « à voir avec les restrictions à l'exportation imposées sur certains articles».

Pour les îles Caïmans, il aura fallu l'intervention de l'ambassadeur américain en Jamaïque, Donald Tapia, pour que les États-Unis consentent enfin à autoriser vendredi dernier la livraison de huit ventilateurs et 50 000 masques, produits et achetés aux États-Unis, qui avaient été saisis en début de semaine à Miami sur un navire à destination de Grand Cayman.

« Les États-Unis, comme de nombreux autres pays, connaissent actuellement une forte demande de ventilateurs, de masques, de gants et de respirateurs qui grève les fournitures disponibles et la capacité de production », a déclaré un haut responsable de l'administration américaine au Herald, précisant que le président Trump a clairement indiqué que son administration accordera la priorité au bien-être des citoyens américains.

«[...] Les États-Unis continueront d'envoyer du matériel et des fournitures dont ils n'ont pas besoin au niveau national dans d'autres pays, et nous ferons plus que nous le pourrons », a poursuivi le responsable américain.

Plus loin le fabricant américain 3M, société basée au Minnesota, a souligné dans un communiqué que l'administration Trump souhaitait qu'elle cesse ses exportations de masques vers les pays d'Amérique latine et des Caraïbes. Repoussant sa demande, 3M a déclaré qu'une telle décision avait «des conséquences humanitaires».

Les ministres de la Santé des Caraïbes, avertis par l'Organisation panaméricaine de la santé de s'attendre à une flambée des infections au Covid-19 dans les prochaines semaines, ont annoncé avoir trouvé une alternative au blocus des États-Unis en passant des commandes auprès de fournisseurs en Chine et en Corée du Sud, ont-ils déclaré.

Un peu plus d'un mois depuis que les premiers cas ont été enregistrés le 1er mars dans les Caraïbes, le nombre de cas est passé à plus de 4 000 dans 33 pays et territoires dans la sous-région, avec plus de 185 décès, selon les dernières statistiques disponibles compilées par la Caribbean Public Health Agency.

Source Miami Herald

Traduction Patrick SAINT-PRE

Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".