Position de principe de l'Alliance des Femmes pour une Nouvelle Haïti-AFNHA

Publié le 2020-03-19 | lenouvelliste.com

L’Alliance des Femmes pour une Nouvelle Haïti-AFNHA tient à exprimer sa position sur l'appréciation du Pouvoir exécutif quant à la question du genre en Haïti.

A la date du 4 mars 2020, le pays est doté d'un gouvernement qui comporte une très faible participation de femmes, autour de 20%, contrairement au vœu de la Constitution et aux pratiques de la civilisation contemporaine.

Le 8 mars 2020, à l'occasion d'une rencontre tenue au Palais national, le président de la République a dénoncé toutes les injustices faites aux femmes. Aussi, a-t-il fait une annonce spectaculaire sur des circonscriptions qui devront être exclusivement réservées aux femmes à l’occasion des prochaines élections.

Ces deux positions, dans leur contradiction, exposent l'ambivalence du Pouvoir exécutif qui n'est pas convaincu de l'intérêt de l'équité de genre.

AFNHA comprend qu'il était plus facile pour le président de manifester son sens de l'équité dans la formation du gouvernement au lieu d'ouvrir un débat qui porte sur le futur et l’hypothétique.

AFNHA tient à préciser que le combat des femmes haïtiennes entend surtout leur liberté et leur indépendance qui amèneront l’égalité. Elle exhorte les organisations féministes, les partis politiques et les secteurs de la société civile en général à contribuer positivement au progrès du genre humain en Haïti.

AFNHA affirme prendre acte des réticences du Pouvoir exécutif qui a formé un gouvernement plutôt masculin, avec des rôles prioritaires attribués aux hommes tant du point de vue de la quantité que de celui de la qualité. Un tel comportement de pouvoir, s'il n'est pas combattu pour être corrigé, peut constituer une entorse à l'avancement de la parité engagée dans notre société machiste.

Mettons nos forces en commun pour le progrès en Haïti, celui des femmes et celui des hommes ! 

Delmas, le 12 mars 2020.

Elcie Nicole Dalexis 

Auteur


Réagir à cet article