Coronavirus: les avions en provenance des zones rouges interdits de débarquer en Haïti

Publié le 2020-03-09 | Le Nouvelliste

Les avions avec des passagers en provenance de la Chine, de la Corée du Sud, d'Italie, de France et d'Allemagne ne pourront pas débarquer directement en Haïti, a annoncé le ministère de l’Intérieur et des Collectivités territoriales (MICT) dans une note en date du 9 mars. La note a été authentifiée pour Le Nouvelliste par le secrétaire d’Etat à la Communication, Eddy Jackson Alexis.

« Le ministère de l’Intérieur et des Collectivités territoriales a l’avantage de demander aux lignes aériennes fonctionnant sur le territoire national de prendre les dispositions nécessaires en vue d’interdire l’embarquement de tout passager provenant des zones rouges (zones à haut risque de contamination du COVID-19) n’ayant pas passé 14 jours en dehors d’une zone sans risque », indique la note, soulignant que « des instructions sont passées à la Direction de l’Immigration et de l’Emigration en vue de veiller à la stricte application de cette mesure ».

Plus de 15 000 personnes ont été touchées par le nouveau coronavirus en Europe. L'Italie est le pays d'Europe le plus touché par l'épidémie, et le deuxième au monde, avec plus de 9 000 cas, dont 463 morts, selon un bilan rendu public lundi soir, rapporte l’Agence France Presse. Le gouvernement italien étend dès mardi à "tout (son) territoire" les restrictions qui confinent sa population, comme depuis dimanche dans le nord du pays, "dans l'objectif de contenir la diffusion du virus Covid 19", selon un décret pris lundi soir.

Selon l’AFP, les mesures appliquées depuis dimanche à un quart de la population italienne prévoyaient notamment de limiter les déplacements, d'éviter tout rassemblement. Le décret précise également que sont annulés tous les événements sportifs, "de tout niveau et toute discipline". Seules les compétitions organisées par des institutions internationales pourront se tenir, mais à huis clos, selon ce texte officiel.

Le coronavirus a causé quatre décès supplémentaires en France lundi, portant le bilan total à 25 morts et 1 412 cas confirmés, a annoncé lundi soir le directeur général de la Santé Jérôme Salomon. Le ministre français de la Culture Franck Riester a été contaminé, a indiqué lundi son cabinet à l'AFP, soulignant qu'il était « en forme » et à son domicile parisien.

Epargnée jusqu'ici, l’Allemagne a enregistré lundi ses deux premiers décès et le pays comptait 1 112 cas déclarés. Une femme de 89 ans est morte à Essen, en Rhénanie du Nord-Westphalie, a indiqué la mairie d'Essen dans un communiqué. L'autre décès est intervenu dans la même région, à Heinsberg, une ville proche des Pays-Bas devenue depuis plusieurs semaines un des principaux foyers d'infection au Covid-19, rapporte l’AFP.

Dans le monde, plus de 110 000 personnes ont été contaminées. La Chine a rapporté, lundi 9 mars, 22 nouveaux décès du nouveau coronavirus, mais le nombre quotidien de contaminations au Covid-19 est le plus bas depuis le début du comptage de données, en janvier. Les 22 nouveaux morts, dont 21 dans le Hubei, portent le bilan des morts dans le pays à 3 119. Plus de 80 000 personnes au total ont été contaminées en Chine continentale.

La Corée du Sud est le pays le plus touché dans le monde par l'épidémie de Covid-19 après la Chine et l'Italie. Selon les autorités, l'épidémie semble aussi ralentir dans ce pays où 248 cas ont été identifiés, bien loin des 500 déclarés quotidiennement la semaine dernière. Avec 7 382 cas, la Corée du Sud reste cependant le deuxième pays le plus touché après la Chine. Et juste devant l'Italie  avec ses 7 375 personnes contaminées et ses 15 millions d'habitants placés en quarantaine. Les écoles sont fermées et les grands rassemblements sont interdits.

Autre pays de l’Europe, l'Espagne ferme aussi ses écoles. Le pays, qui compte 1 204 contaminés et 28 morts, a recommandé à la population « d'éviter les voyages qui ne sont pas nécessaires ». Dans la région de Madrid et deux villes du Pays basque, tous les centres éducatifs seront fermés dès mercredi.

Aux Etats-Unis, cinq élus du Congrès américain se sont mis en quarantaine volontaire, dont au moins deux républicains qui ont eu des contacts avec Donald Trump après avoir été exposés au coronavirus.

Donald Trump a annoncé lundi vouloir prendre des mesures "de grande ampleur" pour soulager l'économie américaine face aux répercussions de l'épidémie de nouveau coronavirus, qui seront détaillées mardi.

Ses derniers articles

Réagir à cet article