Coronavirus : Les hôpitaux privés d’Haïti attendent encore les consignes des autorités sanitaires

Le président de l’Association des hôpitaux privés d’Haïti attend encore les consignes des autorités sanitaires sur la préparation des institutions de santé pour faire face au nouveau coronavirus. Il faut agir vite, soutient le Dr Franck Géneus qui conseille au gouvernement d’être proactif au lieu d’être réactif. Le médecin invite les autorités haïtiennes à ne pas faire de la maladie une affaire politique mais leur conseille de mobiliser toutes les structures sociales du pays afin de nous préparer pour mieux affronter cette menace qui nous guette.

Publié le 2020-03-03 | Le Nouvelliste

Depuis la confirmation du premier cas de coronavirus en République dominicaine le dimanche 1er mars, la peur s’installe davantage en Haïti. Le risque de propagation du virus, qui s'est déclaré en Chine en décembre 2019, est de plus en plus élevé. Depuis 2010, le système sanitaire haïtien n’a jamais pu faire face à aucune épidémie que ce soit le choléra, le chikungunia ou le zika. Le système a toujours été dépassé. Pour cette épidémie qui nous guette, si on ne s’organise pas comme il faut, on risque de connaitre le même sort, selon le président de l’Association des hôpitaux privés d’Haïti, le Dr Franck Géneus.

« Ce qui m’inquiète personnellement, il me semble pour l’instant, j’espère me tromper, que la réponse qui est en train d’être dessinée,  est une réponse médico-médicale, technico-technique. La réponse et même la préparation à cette épidémie ne peuvent pas être que médicales. Comme on pose souvent la question comment se préparent les hôpitaux, il faut tout aussi bien se poser la question comment les églises, les écoles et les marchés se préparent», a analysé le médecin, croyant que la société civile a un rôle à jouer dans la prévention du virus qui a déjà fait plus de 3 000 morts dans le monde (majoritairement en Chine) et qui continue à se propager.

Dans un entretien exclusif accordé au journal ce mardi 3 mars, le responsable de l’Association des hôpitaux privés d’Haïti a jugé que l’Etat haïtien n’est pas suffisamment ambitieux par rapport à la réponse au virus. « Ce que je propose ce n’est pas d’être réactif mais d’être proactif par rapport à la menace. Cette ambition doit se manifester dans le cadre d’une mobilisation nationale qui n’est pas superflue devant la menace à laquelle nous faisons face », a estimé le médecin.

Le Dr Franck Géneus n’est pas de ceux qui croient que le pire arrivera si le virus s’introduirait sur le sol haïtien.

« Si nous nous organisons avec les ressources que nous avons, je suis absolument convaincu qu’Haïti peut y faire face. J’ai des raisons de penser que si on s’organise bien, il n'y a aucune raison de ne pas le gérer. Par contre, on ne peut pas affronter cette menace de manière désorganisée », a-t-il insisté, se disant disponible pour aider les autorités à contrecarrer le nouveau coronavirus.

Comment s’organiser ?

Selon le Dr Géneus, l’Etat haïtien doit tenir compte d’au moins quatre aspects. : D’abord il faut freiner le sentiment de panique au niveau de la population. Ce sentiment est dû à un ensemble de facteurs, dont le manque de confiance de la population en ses dirigeants. Ensuite, il faut freiner les mauvaises informations et en divulguer les bonnes ; pour ce faire, la mise en place des passerelles de communication officielle et fortes est nécessaire. En troisième lieu, le médecin conseille qu’il faut miser sur la sensibilisation pour arriver au changement de comportement : se laver les mains, éviter de se toucher le visage et les orifices… et en dernier lieu, le pays doit se donner les moyens pour contenir la maladie.

Dans le plan de réponse, le président de l’AHPH croit aussi qu’il faut un système de surveillance épidémiologique à base communautaire. Selon lui, tous les hôpitaux ainsi que les structures sociales du pays doivent être mobilisés. A cet effet, le président de l’Association des hôpitaux d’Haïti dit attendre les consignes de préparation des institutions de santé pour faire face au nouveau coronavirus. « Ce que nous n’avons pas encore, et c’est très étonnant que nous ne l’avions pas, mais il va falloir que l’Etat  fasse très vite, parce que le temps passe vite, c’est qu’il n’y a pas de consignes de préparation pour les institutions de santé en général.  Concrètement le MSPP est en train de préparer des structures pour recevoir les cas, les doter d’intrants et de matériel. Mais le premier cas qui va arriver dans le pays n’ira pas nécessairement dans ces structures. C’est ce quelque part d’autre qui va avoir la responsabilité de le référer au niveau des structures spécialisées », a expliqué le président de l’HPNH, affirmant que les hôpitaux privés ne sont pas informés de ce que sera leur rôle. « Le temps va extrêmement vite, il va falloir faire beaucoup plus vite et beaucoup mieux », a-t-il dit.

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".