Un mois pour commémorer l’héritage historique des Noirs

Publié le 2020-02-04 | lenouvelliste.com

L’ambassadeur des États-Unis en Haïti, Michèle J. Sison, a procédé au lancement du mois de commémoration de l’histoire des Noirs et leurs contributions dans la société américaine. Baptisé « Black History Month », cet évènement qui donnera lieu à une série d'activités ne consiste pas seulement en un mois pour parler des Noirs en Amérique, mais aussi pour réfléchir sur ce que les ancêtres afro-américains ont accompli aux États-Unis. « C’est une période au cours de laquelle  nous honorons les réalisations des Afro-Américains et les contributions qu’ils ont apportées aux États-Unis depuis la fondation de notre nation », a-t-elle déclaré.

En présence de certains hauts responsables étatiques et des personnalités, la diplomate a rappelé la portée symbolique et historique de la commémoration du « Black History Month ». « Nous choisissons ce moment pour réfléchir sur les différentes façons historiques par lesquelles nos compatriotes afro-américains ont repoussé des frontières, démontré leur excellence, conduit des mouvements de droits civiques et rendu les États-Unis plus proches de leurs valeurs fondamentales », a ajouté Mme Sison devant le parterre d’invités trillés sur le volet.

En parlant de l’héritage des Noirs, l’ambassadeur Michèle Sison a précisé que la célébration du « Black History Month » ici en Haïti a une signification particulière pour les Américains. « Nous reconnaissons l’influence puissante que l’indépendance d’Haïti a eu sur l’histoire des États-Unis et bien au-delà, a-t-elle rappelé « À chaque fois que l’opportunité nous est offerte, nous devons continuer à célébrer ces liens tissés entre nos deux pays, Haïti et les États-Unis. « Haïti n’a pas seulement conduit des mouvements de liberté, mais aussi une révolution qui a joué un rôle majeur non seulement dans la trajectoire des États-Unis, mais aussi dans celle du monde entier. »

Ce qui rend le « Black History Month » important pour les États-Unis, ce n’est pas seulement le fait de se souvenir de personnages historiques… C’est aussi le fait de rassembler différentes communautés afin d’engendrer plus de progrès, plus d’inclusivité, a laissé entendre l’ambassadeur. À Washington, DC, durant ce mois, est prévue une large gamme de programmes et d’activités lancés à la bibliothèque du Congrès, aux Archives nationales, à la Galerie nationale de l’art, au Smithsonian… pour rendre hommage aux Afro-Américains pour leurs contributions.



Réagir à cet article