Clôture de la première édition de Festival entènasyonal literati kreyòl

Publié le 2019-12-09 | Le Nouvelliste

La première édition de Festival entènasyonal literati kreyòl a pris fin le dimanche 8 décembre au restaurant Café taptap, à Débussy. Cette activité culturelle a marqué sa première édition. Du 4 au 8 décembre 2019, Manno Ejèn, écrivain haïtien qui vit à Montréal, était à l’honneur. Il a animé des ateliers de poésie à la Direction nationale du livre (DNL) à la rue 3. Les jeunes poètes qui ont répondu au rendez-vous de la DNL étaient ravis de partager des moments heureux avec ce poète qui a choisi le créole comme moyen d’expression. Il a également présenté des conférences, notamment à Jaden Sanba, à la rue N. Sa passion pour la langue maternelle a éclaté lors de ses interventions parfois très musclées sur le podium. Ce poète haïtien né à Cuba se dit heureux comme un poisson dans l’eau quand il utilise la langue qui a bercé toute sa jeunesse. Multilingue, ce septuagénaire écrit en français, en anglais et en espagnol. Avec l’âge, son amour pour le créole s’est amplifié dans les vers répandus dans sa poésie enroulée, un nouveau genre qu’il cultive.

« Festival entènasyonal literati kreyòl est une institution. Il a fait son nom dans une période très critique. Peyi lòk. Peyi bloke. Et c’est aussi le moment où la 16e édition du festival de théâtre Quatre Chemins a lieu », a déclaré l’invité d’honneur qui voit dans cet événement un signe positif dans cette jeunesse haïtienne. Malgré les images négatives véhiculées urbi et orbi, un besoin de se régénérer se réveille dans cette jeunesse qui embrasse sa langue maternelle pour que le pays arrive à se développer et à faire le bonheur de son peuple. « La marche pour le créole continue. La jeunesse en qui je crois a embrassé ce festival. Unissons-nous autour du créole pour une lutte nationale », a exulté le poète.

L’écrivain martiniquais Yves Marie Séraline, président de l’Organisation martiniquaise pour le développement des arts et de la culture (OMDAC), a vu dans ce festival un signe annonciateur de grandes randonnées en Haïti.  Il estime que ce festival a lancé un message vivant au monde créolophone fort de 30 millions de locuteurs à travers le monde. Le climat sociopolitique, a-t-il fait remarquer, a freiné l’élan de plusieurs membres de son organisation qui allaient venir en Haïti. Aussi a-t-il souhaité que l’année prochaine un grand nombre de créolophones des îles de la Caraïbe viennent en Haïti. « Pour moi, ce festival est une réussite. Il a eu lieu. Beaucoup de personnes ont participé aux différentes manifestations de cet événement. Kreyòl la ka ale pi douvan », a dit Séraline.

Le président du festival, Anivince Jean-Baptiste, a remercié l’auteur martiniquais et a profité de l’occasion pour confier au public que celui-ci a offert au festival un lot d’ouvrages d’écrivains et d’éditeurs de la Martinique. « Ces ouvrages vont enrichir la bibliothèque d’ouvrages créoles que nous allons bientôt mettre sur pied », a-t-il dit.

L’éditeur-écrivain Gérard-Marie Tardieu s’est réjoui de voir comment le créole, ce phénomène linguistique mixé à partir de différentes langues, véhicule autant d’énergie positive au sein de cette jeunesse. Il se dit fier de voir cette langue se promener du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest. Le créole est aux États-Unis, au Canada, à Cuba, au Mexique. Il est partout où nos citoyens le portent.

L’académicien Guy-Gérald Ménard a trouvé la bonne formule pour dire : «  Nou se kreyòl. N ap goumen pou lang kreyòl la jwenn plas li nan sosyete a. Pou l k a vini yon jou sèl lang ofisyèl peyi Dayiti. »

La soirée s’est clôturée par un récital de poésie et de musique qui a fait la joie du public. Wooly Saint-Louis Jean, Herby François, Inéma Jeudy et toute une pléiade d’artistes ont mis de l’animation à Café Taptap.

Lucner NORGUÈS Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".