Les organisations des droits humains déplorent la mort de Charlot Jeudy

Plusieurs organisations de défense et de promotion de droits humains collaboratrices du leader de l'association Kouraj, Charlot Jeudy, ont déploré son départ soudain, ce lundi 25 novembre. Celui qui a passé une bonne partie de sa vie à défendre les droits des minorités LGBTQ, a été retrouvé mort dans son lit tôt dans la matinée

Publié le 2019-11-25 | lenouvelliste.com

Le secrétaire exécutif du Réseau national de défense des droits humains (RNDDH), Pierre Espérance, qui s'est dit profondément attristé par le départ du militant des droits humains, rappelle que la mort de Charlot Jeudy représente une grande perte pour le secteur. Ce dernier en effet avait toujours porté la cause des minorités LGBTI malgré les préjugés. Quand elles étaient stigmatisées et attaquées, le RNDDH avait exigé le respect de leurs droits. 

« Charlot Jeudy avait l'habitude de travailler avec nous dans des programmes de formation organisés par le RNDDH. Fort souvent il nous a accompagné dans l'observation des élections. C'était quelqu'un de très dévoué. Nous espérons qu'il y aura une personne qui puisse assumer autant qu'il l'a fait », a déclaré Pierre Espérance, qui demande que son cadavre soit autopsié afin de connaître les vraies causes de sa mort.

De son côté, Antonal Mortimé du Collectif Défenseur Plus estime, pour avoir collaboré avec Charlot Jeudy depuis 2016, qu'il est un vrai défenseur des droits humains, pas seulement ceux des LGBTI. Actif depuis 10 ans, Charlot Jeudy était connu à la fois sur la scène nationale et internationale en prenant des risques pour avoir témoigné, entre autres, devant le Conseil des droits de l'homme à Genève sur la situation d'Haïti. 

M. Mortimé, qui affirme avoir contacté la famille très tôt, demande que la lumière soit faite sur les circonstances de la mort du leader de Kouraj comme l'exige la famille, qui qualifie de suspecte la mort de M. Jeudy. Dans ce contexte, Antonal Mortimé parle d'un choc pour le secteur LGBTI et pour sa famille. Charlot Jeudy devait se rendre en Côte d'Ivoire la semaine prochaine afin de donner plus de visibilité à la communauté LGBTI. 



Réagir à cet article