Carte blanche à Jean-Claude Boyer

Énergie électrique : le sacrifice supplémentaire

Publié le 2019-11-27 | Le Nouvelliste

En engageant un bras de fer avec les trois compagnies productrices d’électricité, le président Jovenel Moïse impose à la population un sacrifice supplémentaire. Juste après une réunion avec le ministre a.i.  de l’Economie et des Finances, Joseph Joute, les compagnies ont appris par voie de presse que le gouvernement mettait fin aux contrats jusque-là liant les parties. Décision unilatérale. Comment en haut lieu n’a-t-on pensé à prendre la voie arbitrale avant toute décision intempestive ?

Depuis lors, le gouvernement et la Sogener, S.A., l’une des trois compagnies, se renvoient des actes extra-judiciaires. L’un somme l’autre de lui payer une valeur faramineuse et inversement. On pouvait croire qu’en cas de dette mutuelle, logiquement on aboutirait à une compensation. Manifestement, le gouvernement écarte cette possibilité puisqu’il choisit la voie pénale. Des démêlés judiciaires, en perspective. Les débats promettent d’être houleux. Et les juges, plongés dans l’embarras.

L’on se souvient que la Sogener avait prévenu l’Électricité d’Haïti que, passé le lundi 4 novembre, elle ne serait plus en mesure de produire de l’électricité, faute de carburant. L’Ed’H s’était empressée de fournir 200 000 barils de mazout à la Sogener. Un court répit. Comme on pouvait le redouter, le rationnement du courant électrique est devenu drastique. Des foyers en sont privés pendant trois jours consécutifs, et quand il est rétabli, on n’en reçoit que pour trois heures au maximum.

D’aucuns disent qu’au plus fort de la crise sociopolitique, en remuant le dossier des compagnies productrices d’électricité, le président Jovenel Moïse fait dans la diversion. Apparemment, il défend l’intérêt général, mais le résultat est desastreux. La population (de la région métropolitaine de Port-au-Prince) est plongée dans l’obscurité. Une privation supplémentaire qu’aurait pu lui épargner Jovenel Moïse si l’on tient compte que l’Ed’H ne dispose pas d’autres moyens pour satisfaire en partie la demande. Et dire qu'avant le déclenchement des hostilités, les foyers bénéficiaient d’au moins douze (12) heures d’approvisionnement. Les consommateurs trouvaient acceptable le délestage. Ainsi, Jovenel Moïse, en s’engageant sur une route «épineuse» - en justice, les retournements ne sont pas à écarter les force à marcher à reculons. Quand prévaudra la raison dans ce dossier à manier avec des pincettes par les juges ? Jovenel Moïse marche sur des œufs. Et il le sait.

Jean-Claude Boyer Dimanche 17 novembre 2019 Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".