L'impact négatif de la crise politique en Haïti sur les exportations dominicaines

Publié le 2019-11-08 | Le Nouvelliste

Comme il fallait s'y attendre, la crise politique en Haïti a de sérieuses retombées négatives sur le secteur commercial de la République dominicaine affectant les revenus de plus de 281 entreprises en territoire voisin. Ce déficit se traduit notamment par la chute des exportations de ciment, de produits alimentaires et de produits en plastique.

À en croire plusieurs entrepreneurs, propriétaires d'industrie et associations de commerçants et d'exportateurs dominicains, dont les inquiétudes ont été largement relayées dans les médias de l'autre côté de la frontière, notre principal partenaire commercial est contraint de renoncer à plus de 2 milliards de pesos dominicains sur ses échanges commerciaux avec Haïti à cause des manifestations qui se déroulent en cascade depuis plusieurs semaines dans le pays.

Malgré tout, Haïti reste et demeure le deuxième partenaire commercial de la République dominicaine en termes de volume de biens et de marchandises exportés. En effet, les exportations dominicaines vers Haïti représentent 9% du total des exportations, dépassées seulement par les États-Unis, principal partenaire du pays voisin.

Par ailleurs, après plusieurs manifestations enregistrées en février dernier, agrémentées de l'épisode «peyi lòk», le Centre pour l’exportation et l’investissement de la République dominicaine (CEI- RD), dans l'un de ses rapports, a calculé que le commerce entre les deux pays a connu une baisse de 45,2 millions de dollars avec la réduction des exportations de produits tels que des barres de fer, de t-shirts et de chemises, de ciment Portland, entre autres.

L'impact de la crise politique en Haïti sur le secteur agricole est tout aussi grave, déplore l'Association nationale des entreprises industrielles de Herrera (Anieh).

Leonel Castellanos Duarte, président de cette association, a confié à un quotidien de son pays que parmi les secteurs les plus touchés figurent le secteur agricole, les producteurs d'œufs, les exportateurs de saucisses entre autres. Il a également souligné que le commerce informel est en train de payer un lourd tribut à cause de l'impact néfaste découlant de l'incertitude politique en Haïti.

Afin de pallier cette situation de crise provoquant une chute du commerce informel et une baisse drastique du chiffre d'affaires des petites entreprises, les entrepreneurs dominicains préconisent un dialogue pour le retour de la paix en Haïti.

En attendant, de janvier à août 2019, la République dominicaine a engrangé pas moins de 6,6 milliards de dollars américains grâce à ses exportations vers Haïti tandis que le commerce entre la RD et le monde a atteint durant la même période la rondelette somme de 20,3 milliards de dollars, révèle une étude de la Pontificia Universidad Católica Madre y Maestra PUCMM -, la prinpicale université catholique dominicaine.

Ses derniers articles

Réagir à cet article