Coupe du monde U17 de la FIFA, Brésil 2019

Des leçons à retenir de la participation haïtienne

Un petit tour et puis s'en va. Comme l’Écosse, Haïti vient de disputer une nouvelle phase finale de Coupe du monde sans obtenir la moindre victoire et encore moins franchir le premier tour. Les U17 qui pourtant regorgent de talents ont dû regagner leurs pénates dès la fin du premier tour. La faute à qui?

Publié le 2019-11-07 | Le Nouvelliste

L’ancien capitaine de la sélection nationale haïtienne U17 de 2007 nous avait prévenus. « Si la préparation de la sélection nationale haïtienne pour la phase finale de la Coupe du monde U17 2019 est similaire à celle de son homologue de 2007, il faudrait un vrai miracle pour espérer obtenir une victoire, voire franchir le premier tour dans la Coupe du monde U17 de 2019. La Coupe du monde est réservée aux meilleurs, et pour y faire bonne figure, il faut l’aborder comme les meilleurs », avait-il avancé en substance (voir son interview accordée au journal et publiée le 24 octobre 2019).

Les coéquipiers de Fredler Christophe sont en effet rentrés le 4 novembre 2019 du Brésil. Bilan : 3 matches disputés, 3 défaites concédées, 8 buts encaissés, 3 buts inscrits et encore une dernière place dans un groupe C où trois formations s’étaient qualifiées grâce à la présence d’Haïti. On déplore un énorme gâchis avec la titularisation d’un portier qui n’était visiblement pas prêt psychologiquement au détriment d’un énorme talent relégué sur le banc, le jeune Delva, et surtout de nombreux motifs de regret à l’issue d’un premier tour qui était à notre portée.

Il a fallu de peu

Contre la Corée du Sud par exemple, l’absence cruelle de matches de préparation devant conduire à cette cohésion tant dans la manière de défendre que dans la finition a été constamment présente du coup d’envoi au coup de sifflet final. On a inscrit, certes, un but magnifique mais au passage, on en a concédé là où il ne le fallait à cause d'un portier fébrile, d'une défense un peu à court de matches d’envergure avant la Coupe du monde.

Contre le Chili, ce sont encore les mêmes errements avec comme conséquence 4 buts concédés par un gardien qui n’est pas dans le coup. Enfin, contre la France, on a tout simplement eu la patte d’un entraineur plus habitué aux matches compliqués et qui a conduit son équipe vers son destin mais non sans lutte contre un bien meilleur gardien.

Haïti pouvait faire mieux

Si le Brésil a pu sortir le Chili le 6 novembre, Haïti aurait pu se trouver à la place du Chili où même à la place de la Corée du Sud ! Dès la défaite d’Haïti face à la France lors de son dernier match dans la poule C, le président de la Fédération haïtienne de football, Yves Jean-Bart, reconnaissait que la sélection nationale haïtienne U17 n’a pas eu la préparation escomptée parce que la conjoncture du pays faisait qu’elle n’a disputé aucune rencontre internationale de préparation avant son face-à-face en amicale face au Sénégal le 21 octobre (1-4). Comment peut-on composer son équipe de manière rationnelle sans matches internationaux de préparation d’avant compétition? Un entraîneur a toujours besoin de voir comment chaque pièce entre dans son puzzle et ce sont les matches de préparation qui lui permettent de faire ce constat.

On s’est qualifié mais on n’a pas cherché à aller plus loin

Comme en 1974 (le staff était vraiment naïf et manquait l’expérience des grandes compétitions internationales pour mieux préparer sa Coupe du monde), en 2007, on avait multiplié les rencontres amicales internationales de préparation contre Pérou, Argentine, Honduras, sans oublier le pré-Mondial en Corée du Sud, cependant l’équipe avait été décimée à la suite d’un flux de critiques acerbes arguant que certains joueurs semblaient plus âgés. Cependant ces mêmes critiques estimaient que les Nigériens offraient aussi cette apparence sans avoir de preuves. En 2018 (les U20 féminins, elles aussi, auraient pu avoir une meilleure préparation, mais, de leur qualification en janvier à leur départ pour la France où elles devaient disputer la Sud Ladies Cup, elles ont été çà et là, ce qui a causé une trop longue rupture avec la compétition. Cela a fait que la reprise tardive des préparations n’a pas eu le résultat escompté, sauf pour quelques exceptions, Melchie Daelle qui ne jouait pas à son niveau, Roseline Eloissaint et Nérilia Mondésir qui restaient compétitives. Enfin, les U17 de 2019 connaissent cette même cassure avec la compétition en équipe.

Changer la gestion des compétitions

Quelque chose doit changer dans la manière de préparer la phase finale de la Coupe du monde quand on se qualifie. Parfois c’est l’unique occasion dont un joueur dispose pour fréquenter le gratin mondial. Donnez-lui l’occasion de briller et ouvrez-lui la porte du monde. Aujourd’hui, Fredler Christophe, Jean Dany, pour ne citer qu’eux, aspirent à des débouchées, mais une meilleure compétition augmenterait leur valeur marchande. Les bénéfices seront pour le pays en général et pour chaque Haïtien en particulier. Il est temps de voter la loi sur le sport pour réglementer tout cela et fixer les responsabilités de chaque entité dans ce contexte. Malheureusement, les chambres n’ont pas eu de temps pour ce point important, car comment peut-on espérer que quelqu’un qui ne voit pas plus loin que le bout de son nez puisse penser à l’avenir d’une génération.

Enock Néré
Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".