Le Venezuela qualifie de "victoire" son élection au Conseil des droits de l'Homme de l'ONU

Publié le 2019-10-17 | Le Nouvelliste

Le gouvernement vénézuélien de Nicolas Maduro a qualifié jeudi de "victoire" son élection au Conseil des droits de l'Homme de l'ONU, critiquée par des ONG et des pays latino-américains, tout en annonçant dans le même temps la libération de 24 opposants.

"Nous célébrons aujourd'hui une nouvelle victoire de la diplomatie bolivarienne de paix", a déclaré à la presse le ministre des Affaires étrangères Jorge Arreaza. 

Peu de temps auparavant, le procureur général Tarek William Saab avait salué une "réussite importante" qui permettra selon lui au Venezuela de se faire l'avocat de "la paix et de la non-violence et de rejeter la guerre comme mécanisme de pression politique".

M. Saab, réputé proche de Nicolas Maduro, a dans le même temps annoncé la libération de 24 opposants, sans toutefois révéler leurs identités ou leurs peines.

Ces libérations sont le fruit d'un accord entre le gouvernement chaviste et des partis d'opposition minoritaires, dont Juan Guaido, reconnu président du Venezuela par intérim par une cinquantaine de pays, ne fait pas partie.

Un précédent accord entre le gouvernement et ces partis avait permis la libération en septembre du vice-président du Parlement Edgar Zambrano, arrêté après le soulèvement manqué contre Nicolas Maduro le 30 avril.

Selon l'ONG locale de défense des droits de l'homme Foro Penal, il y a 466 "prisonniers politiques" au Venezuela, une qualification rejetée par Nicolas Maduro. 

L'élection du Venezuela au Conseil des droits de l'Homme pour la période 2020-2022 a provoqué de vives critiques d'ONG et de pays latino-américains hostiles au gouvernement chaviste de Nicolas Maduro, qu'ils accusent de graves violations des droits humains.

Dans un rapport publié en juillet, la Haut-Commissaire de l'ONU aux droits de l'Homme Michelle Bachelet s'était alarmée de l'"érosion de l'Etat de droit" au Venezuela. 

Elle avait indiqué que 5.287 personnes ont péri en 2018 dans des cas relevant de la "résistance à l'autorité", selon des chiffres fournis par le gouvernement vénézuélien. Entre le 1er janvier et le 19 mai de cette année, 1.569 autres personnes ont été tuées, toujours selon Caracas.

Une cinquantaine de pays, dont les Etats-Unis, jugent la présidence de Nicolas Maduro illégitime et soutiennent Juan Guaido. Nicolas Maduro garde cependant dans le monde et à l'ONU de vastes soutiens, notamment de la Russie et de la Chine.

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".