Le président et le système

Publié le 2019-10-15 | Le Nouvelliste

La semaine avait bien commencé. Lundi était tranquille, mardi avait débuté calmement. Le président a parlé. Il a souhaité la sérénité Et tout Port-au-Prince s'est mis à courir...

Dans certains milieux en Haïti, tout ce qui vous arrive de déplaisant est le fruit du diable, du malin, des envieux. Pour le président de la République, c'est le «système» qui est la source de tous ses problèmes. Est-ce le système qui a gâché la semaine ?

On saura un jour la réponse.

Le président Jovenel Moïse a pris la parole ce mardi en conférence de presse au palais national. Le chef de l'État a répondu aux questions des journalistes comme rarement il l'a fait dans le passé. Il était attendu. Cela faisait des jours qu'on se demandait où il était passé.
On a la réponse dorénavant: le président affrontait le «système».

Le président n'a pas surpris son monde. Il est resté égal à lui-même. Il est là. Au pouvoir. N'a pas l'intention de démissionner. Ça on la compris. Clair et net. Il n’a pas fait contrition, ne s’est reconnu aucune faute ni erreur.

Le président a déploré que depuis mars 2019 des milliards de dollars de projets financés par la communauté internationale sont bloqués. Il a oublié de dire que c'est à cause du renvoi de son dernier premier ministre, Jean-Henry Céant, que les projets dépérissent.

Il n'a pas non plus dit que c'est lui et ses partenaires de la Chambre des députés qui ont renvoyé Céant. Le calcul était mal fait. Parlement et exécutif voulaient disposer à leur guise des milliards sans Céant. En perdant Céant, les milliards ont pris la fuite.

Dans ses propos, Jovenel Moïse a aussi dénoncé une série de contrats. Il a mélangé les dates et les responsabilités. Sans citer de noms, il a imputé les problèmes du pays aux bénéficiaires des contrats qu'il aurait dénoncés.

Là encore, on n'a pas connaissance, pour le moment, de contrats dénoncés ou annulés par Jovenel Moïse. Cela ne s'est pas produit sous l'administration de Lafontant ni sous celle de Céant. Sans premier ministre depuis mars 2019, le président ne peut dénoncer aucun contrat sans un gouvernement régulier.

Cela étant dit, les vrais auteurs de la majorité des contrats cités entre les lignes sont l'oeuvre de gouvernements Tèt kale. Jovenel Moïse est-il en guerre avec ses amis intimes ? D’autres ont reçu prêts et commandes parce qu’ils étaient ami-ami avec le président, dit-on.
Le président a aussi beaucoup parlé du «système». Pourtant on ne sait ni qui en fait partie ni en quoi consiste le fameux système qui serait responsable de tous les maux du pays. Et des malheurs du président.

Le respect affiché envers le système ou la peur du système ou la méconnaissance du système ou le compagnonnage que vit le président avec le système laisse craindre que rien ne va changer de sitôt.

Parler du système, en dire du mal, reconnaître son existence et relever son invincibilité ne revient-il pas à rendre hommage au système ?

À l'ériger en Léviathan.

Pour les observateurs qui connaissent un peu Haïti, Jovenel Moïse ne serait pas président sans le système. Il ne serait plus au pouvoir si le système le souhaitait vraiment et il ne reste en poste que parce qu'il est fils du système.

Alors quand il dénonce le système comme il l'a fait ce mardi, on ne peut que sourire.

Son mandat ne tient que par la constitution de 1987 alors que le président dénonce 1986 qui lui a donnée naissance.

Son élection n'aurait pas été possible sans la transition qui l’a précédée au pouvoir.

Le système est cependant comme le diable: il donne beaucoup et demande beaucoup.

Avec sa prise de parole de ce mardi, le président de la République a acheté du temps ou a versé de l’essence sur les feux des passions.

L’avenir le dira.

Frantz Duval Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".