Jezi 24 sou 24, une nouvelle chanson pour Barbara Chaperon Cassamajor

PUBLIÉ 2019-10-14
Les activités du milieu évangélique tournent au ralenti depuis quelque temps. La plupart des concerts prévus pour la fin de l’année ont été reportés ou annulés. Néanmoins, certains artistes ne veulent pas chômer. En dépit de la situation du pays, des compositions musicales voient le jour et remplissent les répertoires des mélomanes. C’est le cas pour Barbara Cassamajor qui a proposé au public la chanson « Jezi 24/24 » le vendredi 11 octobre.


Annoncée depuis plusieurs mois, la chanson « Jezi 24/24 » a créé des remous autant pour le titre que pour le temps mis à dévoiler l'œuvre. Après plusieurs mois d’attente, la chanteuse Barbara Chaperon Cassamajor et son équipe ont finalement présenté le nouveau single. L’audio et la vidéo de la chanson ont été mis en ligne par Concept Event Master, label qui représente l'artiste.

Ecrite par Berwin Sydney, la chanson « Jezi 24/24 » a bénéficié de la participation d’une équipe de musiciens connus du milieu : Nathanael Cinéus et Handy Beaubrun au piano, Robenson Désius et Vilner Marseille à la guitare. La mélodie est l’œuvre d’Eudes St-Vil qui a également mis sa touche en tant que bassiste.

Après un premier album sorti en 2012 et un single « L ap ba ou repo » paru en 2016, Barbara Chaperon Cassamajor revient cette année avec une nouvelle chanson et annonce que d’autres projets sont en cours en laissant toutefois planer le doute sur la nature de ces derniers. Néanmoins, l’équipe de Concept Event Master n’écarte pas la possibilité d’un deuxième album avec la chanteuse de l’Eglise Baptiste Evangélique de Pétion-Ville.

« Jezi 24/24 » est une composition portant un message d’espoir. « Jezi 24/24 » est un texte rappelant aux chrétiens qu’en dépit des turpitudes, Jésus protège ceux qui se confient en lui en tout temps. Un message qui vient à point nommé dans ces moments où certains ne savent plus à quel saint se vouer. Peu importe la situation, Jésus est présent 24/24 !

Vanessa Dalzon



Réagir à cet article