Haitian Labor Day Fest : Un gala en l'honneur des légendes

Le samedi 31 août 2019, à la veille de la tenue de la 7e édition du Haitian Labor Day Fest organisé par Venus Production, un gala a été donné en l’honneur des 8 musiciens consacrés légendes de la musique haïtienne pour cette édition.

Publié le 2019-09-02 | lenouvelliste.com

C’est une assistance élégante qui défile sur le tapis rouge et s’installe autour des tables rangées dans la salle du club « The Space », sur Westbury Ave à New York. Ce samedi 31 août 2019, 8 grands de la musique haïtienne sont à l’honneur ; les invités ont été choisis avec soin et il est évident que des efforts ont été faits pour marquer l’occasion. Les maîtres de cérémonie Bernier Sylvain dit BS et Tadia s’acquittent de leur tâche et introduisent une à une les légendes auxquelles un trophée et une médaille est remise après la diffusion d’un court documentaire retraçant leur parcours et rappelant leurs accomplissements. La remise des trophées est par ailleurs entrecoupée de prestations d’artistes triés sur le volet qui allient leurs compositions originales aux interprétations d’anciens hits.

Ainsi, Darline Desca est la première artiste à performer, tout de suite après que la première distinction eut été remise à Dieudonné Larose. Puis c’est au tour d’Anie Alerte d’égayer la scène après la remise de la distinction de Georgy Métellus (empêchée par le cyclone qui frappe Miami et représentée par Darline Desca), Cubano et Isnard Douby. Puis Dadou Pasquet, Toto Nécessité, Robert Martino (retenu à Miami en raison du cyclone et représenté par Carel Pèdre) et Michel Martelly investissent l’un après l’autre la scène. Les mots de circonstance de Michel Martelly, chanteur vedette de Sweet Micky et ancien président de la République d’Haïti, sont interrompus quand une dame, tout de rose vêtue, sort une pancarte réclamant l’argent du fonds PetroCaribe. Quelques bonnes minutes s’écoulent avant que la sécurité n’arrive à la faire sortir de la salle et que Michel Martelly reprenne la parole sous les applaudissements de l’assistance.

Parallèlement, il faut souligner la présence du consul général de New York, Ghandy Thomas, et du vice-président de la chambre des députés, Caleb Desrameaux, qui ont eux-mêmes remis certaines distinctions aux légendes. Richie, maestro du groupe Klass, a aussi intervenu à cet événement qui s’est terminée avec la prestation de BélO. Le groupe Zeklè, bien qu’annoncé et dont les membres étaient sur les lieux, n’a pas performé. Le nouveau rendez-vous pour continuer à rendre hommage à ces grands de la musique haïtienne est pour ce dimanche 1er septembre au Eisenhower Park, à New York pour la 7e édition Haitian Labor Day Fest.



Réagir à cet article