Normil Rameau pourra-t-il relever le défi ?

Publié le 2019-08-30 | Le Nouvelliste

Les cris d’alarme lancés par certaines organisations de défense des droits humains au regard de la situation d'insécurité qui prévaut dans le pays coïncident avec la fin de mandat du directeur général de la Police nationale d’Haïti, Michel-Ange Gédéon. Si la plupart de ces organisations n’ont pas voulu faire le bilan de la gestion de l’ex-directeur général, d’autres, en revanche, soulignent la dégradation accélérée des conditions sécuritaires du pays sous sa gestion.

Il est certain que les causes sont multiples et les responsabilités partagées, mais personne ne peut défendre le bilan de Gédéon pour n’avoir pas rétabli l’ordre à Martissant pendant les six derniers mois où les gangs s’affirment avec autorité. Le nouveau directeur général par intérim a pris fonction au moment où l’insécurité a atteint son paroxysme dans la zone métropolitaine. Comment va-t-il pouvoir changer la donne ? Combien de temps mettra-t-il pour permettre la libre circulation des personnes et des véhicules sans inquiétude dans l’environnement de Martissant ?

Ancien directeur central de la police judiciaire, Normil Rameau connaît bien la configuration des zones chaudes où les gangs sèment le deuil et défient l’institution policière. Il a besoin de temps, de ressources humaines, de ressources financières, de matériel et d'équipements pour donner des résultats.

Depuis l’élaboration du budget de l’exercice fiscal 2012-2013, plusieurs dizaines de millions de gourdes étaient allouées chaque mois à la Primature pour investigation. Le ministère de la Justice et de la Sécurité publique recevait également une allocation pour investigation. Bien avant ce budget, le ministère de l’Intérieur recevait une allocation sans justification. La direction générale de la Police nationale d’Haïti détenait également une enveloppe mensuelle pour renseignements généraux qui ne dépassait pas 3 millions de gourdes au début des années 2000. Pourquoi cette multiplication de fonds dans ces différentes entités au nom de l’investigation ?  Y a-t-il un service de renseignements dans le pays ?

Les différentes interventions des unités spécialisées de la PNH ont échoué à Martissant, à Grand-Ravine et dans d’autres zones du pays par manque d’information. Selon toute vraisemblance, l’institution policière et le gouvernement souffrent de l’inexistence d’un service de renseignements dans le pays.

Les mauvaises langues disent que les fonds alloués à la Primature pour investigation sont partagés entre les décideurs du pays. C’est sans doute pourquoi les différents gouvernements qui se sont succédé préfèrent détourner ces fonds au lieu de créer un service d’intelligence. Le nouveau directeur général de la PNH pourra-t-il exiger la création de ce service pour les besoins de l’institution policière ? Le centre de renseignements opérationnel de la PNH ne dispose pas de matériel adéquat, ni de budget, ni de ressources humaines qualifiées.

Le nouveau directeur général de l’institution policière aura-t-il les coudées franches pour prendre les décisions qui s’imposent afin de redresser la barre ?

Lemoine Bonneau

lbonneau@lenouvelliste.com

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".