Le français, une langue de parade utilisée par une petite minorité des Haïtiens

Si tous les Haïtiens parlent et comprennent parfaitement le créole en  communiquant quotidiennement par contre, le français, la deuxième langue officielle du pays, a toujours été perçue comme une langue de parade utilisée par une minorité de la population haïtienne alors qu’elle est enseignée à l'école depuis la maternelle. C'est ce qu'explique le fondateur de LIPOURICH, Jacques Evens Camille, auteur des manuels «Ma Fiche de Lecture», ainsi que l’éditrice Altagrâce D. Innocent de l’édition C & I office supplies SA centre de distribution lors d’une interview accordée au Nouvelliste.

Publié le 2019-11-05 | Le Nouvelliste

Auteur des manuels «Ma Fiche de Lecture», Jacques Evens Camille confie au Nouvelliste que pour diverses raisons, l’assimilation de la langue française par les Haïtiens reste et demeure problématique. Pour lui, les gens scolarisés n’arrivent toujours pas à communiquer facilement à l’oral et à l’écrit dans cette langue. Dans leur communication écrite, ils réfléchissent d’abord en créole et essaient ensuite de traduire leur pensée en français. Cet exercice reste toujours très compliqué parce qu’ils n’ont pas le niveau minimum de vocabulaire requis ni des connaissances d’expressions françaises suffisantes leur permettant de réussir la traduction fidèle de leur pensée.

Après sept années d’expérimentation du premier tome «Ma Fiche de Lecture», le nouveau tome, édité en deux ouvrages distincts, se veut être une des réponses concrètes et méthodiques aux problèmes constatés au niveau de l’enseignement de la langue française et son utilisation comme moyen de communication réelle écrite et orale par les écoliers haïtiens. Pour l’auteur, le volume 1 est un support méthodologique pour la lecture. C’est un guide et un cahier d’exercices Il comporte cinq chapitres traitant des objectifs, de l’organisation et méthode d’utilisation de l’ouvrage, des thèmes méthode d’analyse de textes, pratique méthodique de lecture, de fiche de lecture, de plan de résumé d’analyse de texte et de résumé de lecture. Chaque chapitre comporte des modèles d’exercices et des exercices pour s’entraîner.

Pour l’auteur, le volume 2 est un support méthodologique pour la rédaction de résumé de lecture et de résumé d’analyse de texte. C’est un guide et un cahier d’exercices.  Il comporte cinq chapitres traitant des objectifs, de l’organisation et méthode d’utilisation de l’ouvrage, des thèmes : communication orale et  écrite, rédaction d’analyse de texte littéraire, rédaction de résumé de lecture, rédaction de résumé de film, présentation orale de résumé  de lecture, de texte et de film. Après chaque chapitre, on trouvera des modèles d’exercices et des exercices pour s’entraîner.

«Les résultats académiques de littérature française des élèves en classe terminale montrent que nous faisons du surplace depuis plusieurs décennies au niveau de notre système éducatif et scolaires. D’autres indicateurs montrent que le problème tend à s’aggraver encore davantage avec l’apparition des nouvelles technologies de communication. L’audiovisuel, l’internet, le cellulaire, les jeux vidéo… remplacent systématiquement les distractions savantes intelligente et utiles», dit-il, ajoutant que  des problèmes environnementaux et de méthodologie au niveau de l’enseignement de cette deuxième langue officielle sont à la base de cet échec. C’est le système éducatif qui est faible. Pire, les professeurs compétents ne sont pas bien rémunérés pour offrir une formation adéquate. Les élèves haïtiens n’ont pas la capacité de lire de manière systématique en français. Il y a un problème de langue.

«Ma fiche de lecture», une réponse appropriée

Jacques Evens Camille estime que l’introduction et l’utilisation systématique de «Ma fiche de lecture» au niveau du 3e cycle fondamentale et du nouveau secondaire peut constituer une des réponses appropriées pour renverser la situation tant au niveau de la méthodologie de l’enseignement de cette langue qu’au niveau de son assimilation et la communication écrite et orale de nos écoliers. «C’est ce que pensent aussi les planificateurs et décideurs du ministère de l’Éducation nationale, qui en 2019 viennent d’inclure «Ma Fiche de Lecture» dans le curriculum des classes du 3e cycle fondamentale et du nouveau secondaire et commander un volume considérable de ces livrets pour les établissements publics. Je travaille pour adapter l’approche pour la promotion du créole et les autres langues étrangères dans le système éducatif haïtien, accompagner les écoles, les responsables pédagogiques d’utiliser de manière systématique l’ouvrage pour que l’impact soit palapable, mais surtout œuvrer pour une intégration technologique par le biais de l’application LIPOURICH pour inviter les jeunes Haïtiens à exploiter la lecture au maximum mais surtout lire pour grandir», indique-t-il tout en encourageant les jeunes adolescents et adultes à lire et créer de la richesse pour eux et autour d’eux.

Pour Altagrâce D. Innocent de la maison d’édition C & I office supplies S.A. centre de distribution, hormis les élèves, les professeurs ont eux aussi d’énormes lacunes, car ils ne lisent pas assez. Ils ne font que la routine. «En tant que formatrice je pense que nous avons beaucoup de travail à faire, surtout que les jeunes s’orientent vers la technologie en faisant mauvaise utilisation de cet outil. Et c’est pourquoi nous proposons ces manuels qui sont  un accompagnement pour inciter les enfants à la lecture. Ces manuels sont utilisés dans les écoles à Port-au-Prince et certaines villes de province. Nous incitons les responsables d’école à prendre une liste d’ouvrages de lecture pour recommander aux enfants dès la rentrée scolaire. Nous avons en moyenne par année entre 15 000 et 20000 d’ouvrages en circulation. Pour l’année académique 2019-2020, on démarre avec 175 000 ouvrages», dit-elle tout en encourage les jeunes à lire, car la lecture est le moteur du cerveau. Quel que soit le succès  que atteignons, il doit passer par la lecture, la formation.

Amos Cincir
Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".