Publication

Appel à briser le cycle économique de l’échec !

Publié le 2019-08-12 | Le Nouvelliste

Haïti passe complètement à côté de deux opportunités,-deux possibilités de « deux take off » - le programme PetroCaribe initié en 2006 et le séisme du 12 janvier 2010. Deux occasions énormes qui se sont soldées par des échecs, rien qu’en moins d’une décennie Haïti. Les échecs se suivent mais ne se ressemblent pas au fil des années. Loin de pleurnicher sur le sort d’Haïti, Énomy Germain explique dans son ouvrage « Pourquoi Haïti peut réussir-un essai d’économie politique », ces échecs sur le plan historique, économique et met à nu tout le système mis en place pour instituer la prédation et perpétuer les inégalités.  S’il est vrai qu’un problème identifié est à moitié résolu, l’économiste propose quelques pistes pour sortir le pays des griffes de la pauvreté.

L’auteur de « Pourquoi Haïti peut réussir » est amené à formuler des interrogations historiques pour expliquer les échecs socio-économiques d’Haïti. Il a notamment fait ressortir les subtilités des travaux de Leslie F. Manigat, de Paul Moral ou de Benoît Joachim pour expliquer la pauvreté du pays. Il rapporte que la pauvreté ou l’échec de l’Haïti d’aujourd’hui, selon les trois auteurs précités, est beaucoup plus imputable au colonialisme (que le pays n’a pas choisi) qu’au pays lui-même. D’un auteur à un autre, Énomy Germain trouve que l’héritage colonial est lourd de conséquences dans notre vie de peuple. Selon lui, il s'agit d'un constat d’échec multidimensionnel.  

Comme pour démontrer qu’Haïti n’est pas devenue pauvre par hasard, Énomy Germain indexe un secteur privé-une partie du secteur privé en tout cas- qui a toujours activement participé, aux côtés de l’Etat et ses institutions extractives, à l’extraction des ressources du pays. Des membres de ce secteur, écrit-il, profite de la richesse nationale par la contrebande, la mise en place des barrières artificielles à l’entrée des concurrents sur le marché, la détention d’avantages accordés par l’État, des spéculations de toutes sortes, etc.

« Les effets de la contrebande, partout, sont multiples et toujours néfastes pour la collectivité. Ils se répercutent sur plusieurs secteurs. De façon évidente, en plus de nuire à la création de richesses au niveau du pays importateur, du fait qu’elle entrave le développement d’entreprises, le phénomène de la contrebande est une négation à la perception de taxes par l’Etat. » Il ajoute que la contrebande représente un risque majeur de santé publique. « C’est une pratique de tous les maux. Cependant, pour les contrebandiers, il s’agit bien d’une pratique leur permettant de gagner de l’argent sans notamment payer des taxes, ce qui leur confère des avantages concurrentiels. Donc, une façon de s’enrichir au détriment de la République. »

Dans son livre « Pourquoi Haïti peut réussir-un essai d’économie politique », l’économiste Énomy Germain explique qu’il faut comprendre que la prédation et l’extraction marchent ensemble. « Un État prédateur est aussi cet État dirigé par un petit groupe qui met en place tout un ensemble de pratiques extractives dans l’objectif d’accaparer les richesses de la société pour assouvir ses besoins au détriment de la population. » L’État, souligne l’auteur, n’agit pas dans le sens de l’intérêt commun. « Ces interventions ne visent pas le bien commun. Dans le sens de Tirole, c’est -à-dire, en référence à l’équité, le pouvoir d’achat, l’environnement, la place accordée à la vie privée.    

Germain reste plus que persuadé qu’Haïti, pays tenu en échec jusqu'à present, peut bien prendre la voie vertueuse de la réussite. Les analyses qui établissent que le pays est condamné à rester pauvre ne résulteraient que d’une compréhension biaisée du phénomène de la pauvreté (en particulier dans le cas d’Haïti). Sa conclusion ne relève d’aucune ambiguïté : « La trappe à la pauvreté, l’expérience et les recherches le prouvent, peut être brisée. »    

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".