Éducation / Non fréquentation scolaire

Un obstacle à la formation du capital humain

Publié le 2019-08-09 | Le Nouvelliste

La vue de l’extrême dénuement le fit sursauter. Si certains font semblant de ne rien voir, lui se sentait interpellé, concerné. Il a beau avoir été formé en économie, plus spécifiquement en économie de développement, qu’il n’arrive pas à s’accommoder du fossé béant entre théorie et réalité. D’ailleurs, il avait fini par tourner le dos aux agrégats, aux fonctions économiques. Dans l’état où végétait le gros de la population, la lecture de ces statistiques lui paraissait être un exercice dérisoire. Une futilité. Tout au plus, elles sont un outil pour donner le change à un donateur, un bailleur de fonds. Donner le change, c’est trop dire. Dans le parler de chez nous, l’expression « donner des paillettes » est appropriée.

Au hasard de sa ballade dans la ville ce dimanche 28 juillet 2019, il aperçut un garçonnet, pas plus haut que trois pommes, sac en plastique sur l’épaule avec des bouteilles d’eau destinées à la vente à une clientèle ambulante. Le cœur serré, il contempla le déplacement, la mouvance de cet adolescent, déjà contraint à la débrouillardise alors que sa place se trouve sur les bancs d’une école et a fortiori sur un terrain de sport. Le spectacle le peina et lui fit encore douter des chances de franchir sous peu un seuil de développement. Le raisonnement est très simple : la population croît à une vitesse vertigineuse. 70% sont des jeunes. La demande scolaire explose. Tant bien que mal, privé et public tentent d’y répondre mais l’offre scolaire est une goutte d’eau dans l’océan. Et c’est là que réside le nœud gordien.

On a beau dire que 272 000 postulants se sont présentés aux examens de 9e année fondamentale et 300 000 aux examens de Terminale [les chiffres sont fictifs] que le problème de la déperdition et de la non fréquentation scolaires reste cuisant. De la maternelle à la 6e année fondamentale, combien restent au bord de la route ? De la 7e à la 9e, combien patinent en chemin ? Du NS1 jusqu’au NS4 – malgré les innovations majeures apportées dans le cursus scolaire : SES, SVT, SMP et LLE – la demande est loin d’être satisfaite. Point étonnant, le retard accumulé dans la constitution du capital humain et, par voie de conséquence – non point par effet d’entrainement –, dans le décollage économique et social.

Paradoxalement, la population est jeune et ce n’est point là un booster pour parcourir les « cinq étapes de la croissance ». L’indifférence est-elle pour beaucoup dans cet état de fait ? Récemment, un analyste – s’agit-il du professeur Auguste D’Meza ? –  rappelait que sous le gouvernement provisoire de Marc Bazin a été activé le Fonds de parrainage national, structure à travers laquelle une prise en charge d’enfants scolarisables était assurée. Pourquoi ne pas réactiver ce fonds de façon à répondre de manière partielle à l’explosion de la demande scolaire ? Ce qui signifie que, au problème de la non-fréquentation scolaire, on a essayé d’apporter des solutions. On s’achemine donc à l’émission de vœux pour l’émergence d’un sursaut citoyen qui se traduirait dans l’engagement d’un possédant – de chaque possédant – à prendre en charge la scolarisation d’un seul enfant. Ce geste individuel ne serait pas suffisant mais à force de le multiplier, se dégagerait un trend ascendant. Ce qui représenterait une considérable avancée.

                                                                                                                                               

                                                                                                                                               

Jean-Claude Boyer Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".