Vers un plan national de prévention de la cécité

45 millions de personnes dans le monde sont aveugles. En Haïti, on en compte quatre-vingt mille (80 000), soit 1% de la population. Cependant, 80 % des pertes de vision pourraient être évitées ou traitées, déclarent l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) et l'Organisation mondiale contre la Cécité. 135 millions de personnes à travers le monde souffrent de déficience visuelle. Haïti, à elle seule, en compte cent-vingt mille (120 000). Pour les 8 millions d'âmes de la République, on estime à une quarantaine le nombre d'ophtalmologues opérant sur tout le territoire. Selon l'OMS, la restauration de la vision est l'une des interventions les plus rentables en soins de santé. Ne dit-on pas que « la vue, c'est la vie »?

Publié le 2005-09-08 | Le Nouvelliste

Un plan national de prévention de la cécité est une nécessité en Haïti. Ceci, pour être efficace, requiert la participation et l'implication agissante de toutes les institutions tant publiques que privées concernées par la problématique de la cécité en Haïti. Pour lutter de façon efficiente contre la cécité en Haïti, la Commission Nationale de Prévention de la Cécité du ministère de la Santé Publique et la Christoffel-Blinden Mission (CBM) ont initié une rencontre de sensibilisation, le mercredi 7 septembre 2005, au service d'Ophtalmologie de l'Hôpital de l'Université d'État d'Haïti (HUEH), où plusieurs dizaines de représentants d'institutions de santé, d'organisations internationales et des professionnels de la santé, ont procédé à un échange d'idées. Cette réunion s'est déroulée autour des moyens et des dispositions à mettre en place dans la perspective immédiate d'élaborer un plan national de prévention de la cécité et un renforcement institutionnel de ce programme. Un non-voyant représente un poids économique considérable pour la société. Sa dépendance et ses limites d'action sur bien des points sont un déficit dans la contribution de chaque citoyen au progrès de sa communauté. Et la majorité de la population non-voyante se trouve dans les pays les plus pauvres. Ceci constitue un premier fait. Le second est que des dizaines de milliers de cas de cécité peuvent être évités si l'accent est mis sur la prévention. Les études ont démontré que la cataracte (opacifiée totale ou partielle du cristallin) de l'oeil gêne la vision. Les cataractes peuvent être provoquées par un durcissement naturel du cristallin chez les personnes âgées, ou peuvent être la conséquence de lésions oculaires - dues à la chaleur ou à d'autres rayonnements. En général, la cataracte est indolore, mais la baisse visuelle qu'elle entraîne est problématique. Aujourd'hui, on peut opérer des patients atteints d'une cataracte sans qu'il soit nécessaire de les hospitaliser. La cataracte est la cause primaire de la cécité dans les pays pauvres. Cependant, l'intervention chirurgicale de la cataracte est garantie jusqu'à 99% de chance de succès. Une fois opérée, le patient recouvre la vue immédiatement. Le grand problème réside dans le coût des équipements. La majorité des cas de cécité - 90 % selon des estimations - surviennent dans les pays en développement. Les principales causes de cécité évitable et de déficience visuelle sont la cataracte, le trachome, l'onchocercose, certains problèmes de santé de l'enfant tels que l'avitaminose A et la rétinopathie des prématurés, et l'absence de lunettes ou d'aide à la vision. Vision 2020 - Le droit à la vue C'est une initiative dont l'objectif consiste à vaincre la cécité évitable d'ici 2020. Et selon le coordonnateur de la Commission Nationale de Prévention de la Cécité, le Dr Jean-Claude Cadet, Haïti fait partie des pays qui bénéficieront de ce programme. Initié conjointement par l'OMS et plus de 20 organisations non gouvernementales s'occupant de soins oculaires, «Vision 2020 - Le droit à la vue» annonce que des mesures seront prises, d'ici les prochaines années, pour prévenir, selon les estimations, une centaine de millions de cas de cécité. Les axes d'action de Vision 2020 tournent autour de « la création de centres de soins oculaires adéquats, sur la constitution d'un personnel de soins oculaires convenablement formé, sur la mise en oeuvre de programmes destinés à lutter contre les principales causes de cécité et sur l'intégration des soins oculaires dans les soins de santé généraux. Le service d'ophtalmologie de l'HUEH, que dirige le Dr Jean-Claude Cadet, grâce au support financier de la Christofell Blind Mission, a été complètement rénové. Des équipements ultramodernes et un personnel compétent permettent à ce centre de recevoir et de soigner environ une centaine de patients par jour. Entre 5 à 10 opérations contre la cataracte sont quotidiennement effectuées dans ce service du plus grand centre hospitalier du pays. Des cliniques ophtalmologiques sont aussi installées dans presque tous les centres hospitaliers du pays. Mais malgré ces efforts, la lutte contre la cécité en Haïti est encore loin d'être effective. Selon l'OMS, pour chaque groupe d'un million d'habitants, il faut opérer entre 2 à 3 mille personnes par an contre la cataracte. Pour le cas d'Haïti, avec ses 8 millions d'habitants, il faudrait effectuer près de 24 mille opérations contre la cataracte par an. Mais selon les derniers chiffres, seulement 5 mille opérations par an contre la cataracte sont pratiquées sur le territoire haïtien. D'où la nécessité d'élaborer et de mettre en exécution dans l'immédiat un plan de prévention contre la cataracte. Parce que, rappelons-le, 90% des cas de cécité auraient pu être évités si les victimes avaient reçu les soins préventifs à temps. En attendant ce plan, le service d'ophtalmologie de l'HUEH, à faible coût et avec des équipements modernes, peut beaucoup aider à prévoir des centaines de cas de cécité. Car la vue, c'est la vie!
Gaspard Dorélien gasparddorelien@lenouvelliste.com Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".